Aragon 2, Morbidelli (1er) : « On est de retour dans la partie »



« Aujourd’hui c’était tout ou rien » : intouchable vainqueur d’un Grand Prix de Teruel, Franco Morbidelli se réjouit d’être de retour dans la course au titre de champion du monde.

On avait l’habitude d’appeler « victoires à la Lorenzo » les succès où un pilote part devant, enchaîne les tours rapides et gagne en solitaire après une course sans erreur. Il faudra peut-être renommer ça « victoires à la Morbidelli », après la démonstration de l’Italien au Grand Prix de Teruel, dans une configuration similaire à celle déjà réalisée à Saint-Marin en septembre.

Passé en tête dès le premier tour à la faveur de la chute de Takaaki Nakagami, Franco Morbidelli a mené du début à la fin sans jamais être inquiété par personne. Longtemps dans ses échappements, Alex Rins n’a pu porter aucune attaque et a finalement dû lâcher prise, laissant son adversaire s’imposer pour la deuxième fois de sa carrière en MotoGP. Un triomphe que le pilote Petronas Yamaha attribue au travail de son équipe, qui a su trouver les solutions pour corriger les problèmes rencontrés le week-end dernier.

Revenu à 25 points du leader du championnat, Franco Morbidelli peut, à trois courses de la fin de la saison, rêver du titre de champion du monde MotoGP. Il est pour l’instant quatrième mais ne l’a pas caché en conférence de presse : « Quand vous êtes dans la partie vous en voulez toujours plus, et je vais pousser pour avoir plus. » 

Le travail du week-end récompensé : « Je savais qu’aujourd’hui c’était tout ou rien. Mon team a fait un travail incroyable pour régler la moto, j’avais 100 % confiance en mon package et j’ai tout donné du début à la fin. Nous nous attendions à une chute des performances des pneus mais je me suis senti bien durant toute la course. »

« Nous avons fait des tours aux essais avec des pneus usés, nous avons réglé la moto pour le moment où les pneus s’usent, et non pas quand ils sont neufs. Ça a payé, et nous avons aussi fait un choix de pneus différent (medium-medium) qui m’allait un peu mieux. »

Candidat au titre : « Apparemment nous sommes de retour dans la partie. Nous sommes à 25 points du leader, à 3 courses de l’arrivée. Nous sommes forcés d’y aller en mode ‘attaque totale’ mais nous ne devons faire aucune erreur. Nous allons essayer de travailler dur et bien, puis voir où nous sommes à la fin. »

« Être 4e du championnat à ce moment de l’année est bien. C’est une bonne situation mais quand vous êtes dans la partie vous en voulez toujours plus, donc je vais pousser pour avoir plus. Je n’avais pas vraiment fait de prévisions au début de l’année car je n’aime pas faire des prédictions, j’aime juste aller en piste, tout donner et voir où je suis. »

Ce qu’il prend de son mentor Rossi pour sa quête du titre : « C’est difficile de sélectionner un conseil, car quand vous grandissez avec une telle légende, un pilote aussi expérimenté, vous prenez des choses sans qu’il vous les dise. Vous regardez comment il est, comment il affronte les situations. Quand vous passez autant de temps avec quelqu’un, en général vous incorporez leur personnalité. Ça ne veut pas dire que j’ai sa personnalité, mais j’ai certaines choses de son comportement, son caractère. J’affronte certaines situations comme il le ferait, je me demande toujours ce que ferait Vale, parce qu’il a toujours les bons gestes au bon moment. »

Trois pilotes Yamaha en lutte pour la couronne : « Je pense que nous devrions tous nous concentrer sur notre travail, faire de notre mieux. Il y a trois prétendants au titre chez Yamaha (Fabio Quartararo, Maverick Viñales et lui, NDLR) donc je dois me concentrer sur moi et faire de mon mieux, comme les deux autres, et Yamaha devrait pousser les trois en même temps. »

GP de Teruel (Aragon 2) – Course MotoGP :
1. Franco Morbidelli
2. Alex Rins
3. Joan Mir
4. Pol Espargaro
5. Johann Zarco
6. Miguel Oliveira
7. Maverick Viñales
8. Fabio Quartararo
9. Iker Lecuona
10. Danilo Petrucci
11. Cal Crutchlow
12. Stefan Bradl
13. Andrea Dovizioso
14. Tito Rabat
15. Bradley Smith
DNF. Aleix Espargaro
DNF. Alex Marquez
DNF. Francesco Bagnaia
DNF. Takaaki Nakagami
DNF. Jack Miller
DNF. Brad Binder

Championnat MotoGP après Aragon 2 : 1. Mir 137 pts, 2. Quartararo 123 (-14), 3. Viñales 118 (-19), 4. Morbidelli 112 (-25), 5. Dovizioso 109 (-28), 6. Rins 105 (-32), 7. Nakagami 92 (-45), 8. Espargaro 90 (-47), 9. Miller 82 (-55), 10. Oliveira 79 (-58)… Classement complet ici

Aragon 2 : Quartararo « pas content » mais pas résigné

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Franco Morbidelli s’est relancé dans la course au titre, et dirige désormais un autre classement parallèle : celui des tours […]

[…] pas moins de 4 dixièmes à son premier poursuivant, Franco Morbidelli, arrivé à Valence sur la lancée de sa victoire en Aragon. Surprenant 3e, Stefan Bradl est à une demi-seconde pleine et termine […]