Aragon 2, Quartararo : « Suivre les deux Suzuki était très important »



Fabio Quartararo est au travail sur sa Yamaha YZR-M1. Sa première journée du Grand Prix de Teruel s’est achevée sur une note positive, avec le quatrième meilleur temps. Le Français pousse pour comprendre où progresser, et s’est notamment mis dans la roue de Joan Mir et Alex Rins pour ça.

Résultats du vendredi ici

On a en effet vu Fabio Quartararo à l’oeuvre juste derrière les pilotes Suzuki en FP2, une image assez rare car il roule généralement tout seul, et ce sont les autres qui prennent sa roue. Objectif : analyser les endroits du circuit d’Aragon où la Suzuki est meilleure que la Yamaha. Alex Rins et Joan Mir étaient tout deux sur le podium dimanche dernier, lors de la première épreuve organisée au Motorland ; l’un trônait sur la plus haute marche, l’autre avait les jambes sur la troisième.

« C’était très important pour moi de suivre les deux pilotes Suzuki aujourd’hui, a expliqué Fabio Quartararo lors de son point presse. Je comprends où je perds du temps par rapport à eux, je ne dirai pas où mais il y a 2-3 points où ils sont beaucoup plus rapides. »

Lointain 17e le matin, le pilote Petronas Yamaha a redressé la barre lors de la deuxième séance d’essais libres, terminée à la 4e place. Il a passé la journée à chercher des solutions pour être plus compétitif en course dimanche, et se tourne maintenant vers un samedi centré autour de la qualification. Fabio Quartararo est l’un des favoris pour ce qui est de la pole position, puisque c’est lui qui l’a réalisée la semaine dernière.

Une journée de labeur : « En FP1 je me suis senti totalement perdu, mais ça s’est un peu mieux passé en FP2 avec le pneu medium neuf, et le rythme n’était pas mauvais. J’espère me sentir bien demain avec les pneus tendres car j’ai manqué quelque chose sur le tour rapide aujourd’hui. Aujourd’hui c’était une journée d’essais sur la moto. »

La lutte pour le titre continue : « Je n’ai rien à perdre, c’est ma deuxième année en MotoGP et si quelqu’un m’avait dit que je serais deuxième du championnat à quatre courses de la fin, j’aurais signé. Je pense que j’ai le potentiel pour remporter le titre et je n’abandonnerai pas, je me donnerai à 100 %, aussi parce que Portimao et Valence seront deux pistes moins difficiles qu’Aragon pour nous. »

Michelin parle d’une erreur du team Petronas pour la pression du pneu avant du dernier GP : « Je pense que mon choix de pneus était correct la semaine dernière. Aujourd’hui j’ai eu la confirmation que le pneu medium est meilleur que le pneu tendre. Avec mon style de pilotage, j’ai un protocole qui me fait commencer la course avec moins de pression, la même que Morbidelli. Après la course (la pression de) Franco était juste un peu plus haut que la normale alors que la mienne était totalement hors de contrôle. »

Viñales affirme que Yamaha doit se concentrer sur ses points forts plutôt que ses faiblesses : « Se concentrer sur les points forts de la moto est utile, mais il est également important de travailler sur les points négatifs de la M1. Nous avons de très bonnes performances mais nous pouvons nous améliorer, non seulement dans les domaines ou nous travaillons déjà bien, mais aussi dans ceux ou nous avons plus de mal. »

Championnat MotoGP après Aragon : 1. Mir 121 pts, 2. Quartararo 115 (-6), 3. Viñales 109 (-12), 4. Dovizioso 106 (-15), 5. Nakagami 92 (-29), 6. Morbidelli 87 (-34), 7. Rins 85 (-36), 8. Miller 82 (-39), 9. Espargaro 77 (-44), 10. Oliveira 69 (-52)… Classement complet ici

Titre : L’ex-technicien de Quartararo et Mir parie sur Joan

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store