Aragon 2, Zarco : « Toutes les Ducati sont en difficulté »



Meilleur pilote Ducati de la première journée du Grand Prix de Teruel, Johann Zarco tire un bilan « un petit peu décevant » de son vendredi. Il a manqué le top-10 et travaille pour progresser dans les virages rapides.

Résultats du vendredi ici

Ces virages rapides sont, d’après lui, l’une des causes des mauvais résultats des Ducatistes ce jour. « Toutes les Ducati sont en difficulté », et seul Johann Zarco a sauvé l’honneur avec une 13e place. Autrement, elles occupent les 5 derniers rangs du classement : Danilo Petrucci (17e), Jack Miller (18e), Andrea Dovizioso (19e), Francesco Bagnaia (20e) et Tito Rabat (21e). Catastrophique.

Le Français ne veut cependant pas se contenter de cette position de première Ducati. Il veut plus en termes de classement, et en attendait plus après le bon rythme affiché à la fin du Grand Prix d’Aragon, dimanche dernier.

« On s’attendait à être beaucoup mieux sur cette piste (aujourd’hui), explique-t-il, comme reporté par Motorsport. La semaine dernière le problème venait du froid, mais aujourd’hui ça allait. Par contre, je pense que l’on manque clairement de vitesse de passage dans les virages rapides par rapport aux autres. Peut-être qu’aujourd’hui on était mieux en pneus usés qu’en pneus neufs. Il est pour l’instant possible de se battre dans le top-8 en course, mais on ne doit pas partir si loin si on veut se battre pour ça. »

S’il n’est « que » 13e, Johann Zarco est cependant à moins d’un dixième du top-10. D’autant plus qu’il a passé une partie de la journée à tester de nouveaux éléments, notamment au niveau des suspensions. « Il y a de bonnes choses à prendre et d’autres moins », commente-t-il. Il n’est pas entièrement satisfait mais sait sur quoi travailler pour tenter d’aller chercher une place en Q2, samedi :

« Peut-être que j’ai bien progressé avec les nouvelles choses essayées. Mais avec un pneu neuf, je ne suis pas encore en mesure de vraiment bien utiliser l’adhérence qu’on peut avoir pour quelques tours. Je pense que les virages rapides sont notre point faible aujourd’hui. C’est pour ça que je suis déçu, mais peut-être qu’on peut garder de bonnes choses, y travailler demain et améliorer. Je suis donc mitigé, c’est positif d’avoir travaillé sur des choses qui sont très intéressantes, mais on est trop loin. »

Les problèmes rencontrés par les pilotes Ducati avec le nouveau pneu arrière Michelin reviennent semaine après semaine. Andrea Dovizioso s’en plaint tout particulièrement. La situation est plus contrastée pour Johann Zarco, car il a découvert la Desmosedici avec ce pneumatique. Et est convaincu qu’une solution finira par être trouvée.

« Je ne sais pas. Il faut de toute façon qu’on s’adapte à ce pneu, parce que c’est celui dont on dispose et je pense qu’on aura le même en 2021. C’est pourquoi je pense que c’est bien de faire le travail que nous faisons, Ducati ne va pas s’arrêter et ils vont comprendre comment bien utiliser ce pneu. Moi je ne peux pas dire si c’est le nouveau pneu ou pas car j’ai découvert la Ducati avec ce pneu, mais on va trouver. Sur certaines pistes on est très bien, ici c’était beaucoup plus compliqué aujourd’hui. »

Championnat MotoGP après Aragon : 1. Mir 121 pts, 2. Quartararo 115 (-6), 3. Viñales 109 (-12), 4. Dovizioso 106 (-15), 5. Nakagami 92 (-29), 6. Morbidelli 87 (-34), 7. Rins 85 (-36), 8. Miller 82 (-39), 9. Espargaro 77 (-44), 10. Oliveira 69 (-52)… Classement complet ici

Teruel : Zarco a inspiré les pilotes Ducati

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store