Aragon : Dimanche noir pour le clan VR46



Habitués à collectionner les trophées ces dernières semaines, les Italiens de la VR46 Riders Academy sont repartis bredouilles du Motorland Aragon, dimanche soir, au terme d’un Grand Prix compliqué dans les trois catégories.

Les premières déceptions, mais peut-être les plus relatives, vinrent de la course Moto3. À la lutte pour les points (18e), Andrea Migno allait partir à la faute et enregistrer son deuxième résultat blanc en trois manches, un peu moins d’un mois après l’abandon de Barcelone. Mais les espoirs de l’équipe Sky Racing Team VR46 reposaient surtout sur Celestino Vietti, qualifié 2e et sur la lancée de sa victoire au Mans.

Le pilote de Cirié n’a cependant pas accroché le bon wagon dimanche. S’il remporte la bagarre du groupe dans lequel il figurait, celui-ci ne se battait « que » pour la 9e place. Un résultat correct, mais une opportunité de perdue dans la course au titre : de précieux points étaient à reprendre à Albert Arenas (7e), Ai Ogura (9e) et Tony Arbolino (forfait). Celestino Vietti reste à la 3e place du championnat, à 18 longueurs du leader.

Leader, c’est ce qu’était Luca Marini en Moto2 à l’extinction des feux du Grand Prix. Mais le demi-frère de Valentino Rossi n’en a pas vu l’arrivée, chutant dès l’entame de course alors qu’il était 6e. La déception allait toutefois être atténuée par la performance de son coéquipier, Marco Bezzecchi, seul en tête et parti pour gagner… avant de tomber lui aussi, dans l’avant-dernier tour.

Première course sans podium Sky VR46 depuis début août (Brno), premier zéro de l’équipe italienne depuis juin 2017 (Mugello) et surtout dommageable au championnat : l’écart creusé par Luca Marini avec ses rivaux est réduit à néant. Il est désormais troisième, 5 points derrière le nouveau numéro un Enea Bastianini, tandis que Marco Bezzecchi se retrouve à 25 longueurs.

Des chutes en Moto3, Moto2 mais aussi MotoGP, avec Francesco Bagnaia à terre dès son troisième tour. Le pilote Ducati, méconnaissable ce week-end, occupait la 16e position. Seul Franco Morbidelli, 6e, a pu sauver l’honneur de la VR46 Riders Academy. Mais une 6e place au goût un peu amer quand on sait qu’il partait 4e, qu’il a un temps été a la lutte pour le podium et qu’il se fait déposséder de son 5e rang par Takaaki Nakagami dans le dernier tour.

Un bilan auquel il faut ajouter l’absence du chef de file, Valentino Rossi, testé positif au Covid-19 et dont on a appris le matin même qu’il serait également forfait pour le Grand Prix de Teruel (Aragon 2), le week-end prochain. Décidément un dimanche à oublier pour la VR46…

Teruel : Rossi forfait et pas remplacé

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de