Aragon : Les Espargaro et Marquez s’expliquent après l’incident



Les frères Espargaro accusent Alex Marquez d’avoir eu un comportement dangereux en piste samedi, lors de la qualification du Grand Prix d’Aragon.

L’incident s’est produit samedi après-midi, dans les dernières minutes de la Q2 du Grand Prix d’Aragon. Dans un tour rapide et en avance sur son meilleur temps personnel, Pol Espargaro arrive dans le dernier double-droit, après la longue ligne droite du circuit. Là, il trouve devant lui deux hommes : Alex Marquez et Aleix Espargaro.

Gêné par Alex Marquez, qui était manifestement plus lent que lui, Aleix Espargaro doit relever son Aprilia pour ne pas entrer en contact avec lui. Mais Pol Espargaro est lancé et doit trouver le moyen d’éviter les deux pilotes espagnols. Il arrive à ne pas percuter Alex Marquez, mais touche Aleix Espargaro. Le pilote KTM y perd l’aileron de sa machine et sa qualification se termine là. Celle de son frère, touché au pied, aussi.

Aleix Espargaro : « Alex Marquez était au milieu et j’ai dû relever ma moto pour éviter de le toucher, puis Pol m’a touché. Je forçais. Dans ce tour j’ai fait mon record au premier secteur, puis dans le dernier secteur Alex était au milieu de la trajectoire. Peut-être que j’étais un peu large sur les freins parce que je prenais des risques ! Et quand j’ai relevé la moto pour éviter le contact, Pol m’a touché. Donc malheureusement, notre qualification était terminée. »

« Mon frère m’a percuté très fort à l’arrière de la moto, et a heurté la partie arrière de mon pied et de ma cheville. C’est douloureux. Je pense que rien n’est cassé, mais ça enfle. Mais je ne comprends vraiment pas comment quelqu’un, en MotoGP, dans le dernier virage où nous arrivons à 350 km/h, peut être au milieu de ce virage, arrêté. C’est… Enfin bref. »

Pol Espargaro : « Permettez-moi de ne pas citer d’autres noms que le mien, car quand je le fais, la majorité du temps mes paroles sont déformées, et ensuite je suis celui qui s’en sort mal. Je ne veux pas parler d’autres pilotes parce que ça ne m’amène rien de bon. Ils m’ont beaucoup gêné. Je partais pour faire 1’47.4/1’47.3, j’étais dans un bon tour. Dans ce secteur, avec mon temps de passage idéal j’aurais fini en deuxième ligne, et avec quelques dixièmes en moins je serais devant Jack Miller, quatrième ou cinquième. »

« Il y avait un pilote arrêté au milieu du virage et un autre qui s’est relevé, et celui qui s’en est le moins bien tiré est moi. Ça a failli finir en tragédie, ça a été une action très dangereuse. Il va y avoir des mesures, la Direction de course nous a appelé pour clarifier la situation, mais ce qui s’est passé n’est pas normal, ça ne peut pas arriver en Q2. Mais il va sans doute y avoir des changements. »

Alex Marquez : « Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, je l’ai vu sur la TV mais seulement très vite. J’essayais d’être derrière Viñales, mais ensuite j’ai vu que Pol et Aleix arrivaient. Je me suis dit : ‘Ok, je ne veux pas être au milieu’, donc je suis sorti large, et je pense qu’ils étaient aussi un peu à l’extérieur, ou un peu en retard au freinage. Donc Aleix a coupé les gaz et Pol arrivait. »

GP d’Aragon – Grille de départ MotoGP :
1. Fabio Quartararo
2. Maverick Viñales
3. Cal Crutchlow
4. Franco Morbidelli
5. Jack Miller
6. Joan Mir
7. Takaaki Nakagami
8. Danilo Petrucci
9. Aleix Espargaro
10. Alex Rins
11. Alex Marquez
12. Pol Espargaro
— (Q1)
13. Andrea Dovizioso
14. Brad Binder
15. Iker Lecuona
16. Johann Zarco
17. Francesco Bagnaia
18. Miguel Oliveira
19. Bradley Smith
20. Tito Rabat
21. Stefan Bradl

Championnat MotoGP avant Aragon : 1. Quartararo 115 pts, 2. Mir 105 (-10), 3. Dovizioso 97 (-18), 4. Viñales 96 (-19), 5. Nakagami 81 (-34)… Classement complet ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de