Aragon : « Libéré », Viñales évite le sujet Yamaha et pense à son apprentissage



De retour à la compétition ce week-end, au Grand Prix d’Aragon, Maverick Viñales a « besoin d’apprendre beaucoup et vite » au guidon de sa nouvelle monture, l’Aprilia RS-GP. L’ancien pilote Yamaha décrit son changement d’équipe comme « une libération », sans vouloir s’étendre sur le sujet.

Maverick Viñales présent à une conférence de presse MotoGP, ça n’était plus arrivé depuis le jeudi 5 août, lors de celle du Grand Prix de Styrie. L’alors pilote Yamaha y avait été invité suite à son podium lors de la course précédente, à Assen. Un mois plus tard, c’est en tant que nouvelle recrue d’Aprilia qu’il est arrivé à celle d’Aragon.

La chronologie de l’été de son été a été renversante. 28 juin : annonce de sa séparation avec Yamaha fin 2021, soit un an plus tôt que prévu. 8 août : course décevante à Spielberg où il finit par malmener la mécanique de sa moto. 12 août : suspension par Yamaha pour le comportement décrit précédemment. 16 août : signature chez Aprilia pour 2022. 20 août : fin de son parcours chez Yamaha. 31 août : premier test de l’Aprilia RS-GP à Misano. 1er septembre : annonce de son remplacement de Lorenzo Savadori dans l’Aprilia Racing Team jusqu’à la fin de la saison 2021. L’étape suivante est prévue pour le 12 septembre : sa première course en tant que pilote Aprilia.

Le conflit avec Yamaha, survenu après de nombreux mauvais résultats et d’incessantes critiques au sujet de la moto, restera comme l’un des événements marquants de la saison. Mais quand le mot « difficile » lui est suggéré, Maverick Viñales change la perspective sans perdre son sourire : « Plus que difficile, ce fut une libération pour moi, car j’avais besoin de faire quelque chose différent. J’étais dans un moment de blocage, j’avais besoin d’avancer et de progresser sur moi-même. (Rejoindre Aprilia) était une occasion et une opportunité. »

Crédit photo : Aprilia Racing

« J’ai voulu faire la course d’Aragon dès que j’ai commencé à tester car je me sens bien sur la moto, je trouve que je me suis vite adapté, poursuit-il. Aussi parce que c’est pendant un week-end de course que tu peux progresser. Il n’y avait pas de raison de rester chez moi. L’important pour nous est de prendre de l’expérience et travailler dur sur ces courses pour m’adapter rapidement à la moto. »

Le sujet Yamaha est savamment évité par le vainqueur du Grand Prix du Qatar, qui dit vouloir se concentrer sur le présent. « Tout est allé très vite. Je ne veux pas parler du reste, je veux parler d’Aprilia. Je suis là pour apprendre, prendre de l’expérience, progresser, me développer. Lors des deux journées de test, je me suis délesté de beaucoup de poids sur mes épaules, parce que j’ai juste roulé, pris du plaisir, et je pensais déjà au GP d’Aragon. Je suis vraiment motivé et passionné de MotoGP, donc j’ai hâte d’être sur la moto. »

« Motivé », Maverick Viñales n’avait qu’un mot à la bouche durant la conférence de presse : apprendre. « Ces six courses qui restent sont un cadeau pour mieux préparer la saison prochaine. Notre priorité est d’apprendre. Ce sera très différent, j’ai besoin d’apprendre beaucoup, et vite. »

Ses deux journées de roulage, à Misano, lui ont permis de découvrir l’Aprilia RS-GP, mais il n’en a pas encore listé les forces et les faiblesses. « C’est très dur à dire parce que je n’ai pas eu le temps de comparer, juste m’adapter à la moto, faire des tours. C’était la priorité. Aussi comprendre le couple de la moto car il est très différent. J’ai besoin de m’adapter rapidement, mais ce n’est pas un job facile », répète-t-il encore.

Son père, Angel Viñales, a expliqué il y a peu que sans porte de sortie en MotoGP, il lui aurait conseillé de disputer des courses en championnat du monde Superbike. « Je n’ai jamais pensé à rouler en Superbike, même pas pour une course, parce que j’ai un autre objectif, répond son fils. Mon objectif était d’être en Aragon avec la marque avec laquelle je vais continuer à rouler, et préparer le futur du mieux possible. » Pour Maverick, 2022 commence donc ce vendredi, à partir de 9h55.

Que valent Viñales et Aprilia en Aragon

✪ Cet article vous a intéressé ? Vous en voulez d’autres ? Offrez-nous la possibilité de les écrire en rejoignant les abonnés Premium ! Pour seulement 2€/mois, accédez à tous les avantages (intégralité du contenu, concours-cadeaux…), renforcez l’indépendance de notre équipe et participez au financement d’un média moto à votre serviceDevenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
JRD
18 jours il y a

Bonjour à tous, MVK a raison d’être prudent car son patron chez Aprilia, l’a beaucoup moins été ces jours dernier en affirmant dans les médias que Maverick avait depuis plusieurs semaines, voir plusieurs mois l’intention d’aller chez eux, poussé par Aleix Esp. Cela a du faire tilt auprès des dirigeants de Yamaha car ils peuvent arguer qu’il y avait bien préméditation des actes reprochés à MVK. Cela ouvre ainsi la porte à un contentieux entre eux et MVK !… A suivre

JRD
18 jours il y a

Visiblement MVK a été brieffé suite à l’erreur du boss d’Aprilia. Yamaha a peut-être déjà réagit et n’a pas du apprécier d’être ainsi roulé dans la farine pour mettre fin au contrat de MVK, sans indemnités par rapport à sa dernière année de contrat ….