Aragon, MotoGP : Bagnaia s’offre Marquez !



Francesco Bagnaia rentre dans le cercle des vainqueurs de Grands Prix MotoGP, et de quelle manière. L’Italien a remporté son duel face à Marc Marquez en Aragon, à l’issue de trois derniers tours mythiques. Huitième, Fabio Quartararo sauve les meubles après une course difficile.

La course :

Premier sur la grille, Francesco Bagnaia conserve son avantage au premier virage, devant un Marc Marquez incisif sur les freins. L’octuple champion du monde fait la bonne opération du départ en gagnant deux places, à l’inverse de Fabio Quartararo qui en perd. Le scénario de la course se met rapidement en place : le duo Bagnaia-Marquez en tête, Jack Miller, Aleix Espargaro et Joan Mir en chasse derrière. En difficulté sur les premiers kilomètres, Johann Zarco est lui repoussé au 14e rang.

Le soleil brille dans le ciel aragonais, faisant montant la température d’un bitume qui approche les 50 degrés. Les premiers piégés sont Alex Marquez et Jake Dixon.

Contrairement aux épreuves précédentes, où il mettait son rythme en marche et remontait vers la tête, Fabio Quartararo ne parvient pas à faire la jonction. Ses chronos sont plus lents que ceux des hommes qui le poursuivent, et on assiste à un remake du Grand Prix d’Aragon 2020 : le Français perd progressivement des places, et se retrouve à la lutte pour le top-10.

Devant, Francesco Bagnaia enchaîne les tours rapides et seul Marc Marquez peut le suivre. Jack Miller lâche prise, et passe de la poursuite des deux leaders à la défense de sa médaille de bronze face à Aleix Espargaro et Joan Mir, à l’affût dans l’échappement de sa Ducati. L’Australien commet une erreur à la fin du 11e tour et cède face à la pression de ses deux rivaux.

Monté sur le podium de deux courses d’Aragon en 2020, Joan Mir se doit de répéter ce résultat pour reprendre des points à Fabio Quartararo. Le pilote Suzuki le sait et s’attaque rapidement à Aleix Espargaro, qu’il dépossède de sa troisième place. L’écart avec le duo de tête est de plus de 3 secondes, et son rythme n’est de toute façon pas plus rapide ; sauf incident, il lui faudra se contenter de la dernière marche du podium.

En délicatesse sur sa Yamaha, Fabio Quartararo se fait rejoindre par Enea Bastianini et Takaaki Nakagami, intéressés par sa neuvième position. Quelques dizaines de mètres devant, les pilotes KTM Iker Lecuona et Brad Binder reviennent sur Jorge Martin, sixième. Seul pilote parti avec un choix de pneus différent (medium/soft, contre dur à l’avant et soft à l’arrière pour les autres), Johann Zarco sort des points après s’être fait doubler par Danilo Petrucci.

Le round d’observation dure, dure, dure, et c’est dur pour Francesco Bagnaia, sous la pression constante de Marc Marquez. L’octuple champion du monde se fait de plus en plus proche, reprenant dans les virages ce qu’il perd en ligne droite. La première attaque se produit à l’entame du 21e des 23 tours, mais le pilote Ducati réplique. Nouvelle tentative dans le virage 15 ; Pecco résiste encore.

22e tour et deux nouveaux dépassements de Marc Marquez, aux mêmes endroits que précédemment, mais avec le même résultat. Le pilote Honda change donc sa stratégie et lui fait les freins dès le premier virage, à l’entrée de la dernière boucle. La Ducati de son rival lui repasse encore sous le nez.

Se sachant dominé en ligne droite, Marc Marquez n’a plus qu’une solution : passer avant le dernier secteur. Il tente le tout pour le tout au virage 12, mais relâche les freins trop tard et sort de la trajectoire idéale. Francesco Bagnaia reprend les commandes, cette fois de manière définitive. À 24 ans, le champion du monde Moto2 2018 s’offre un magnifique premier succès en catégorie reine, 6 dixièmes devant Marc Marquez qui signe son retour sur le podium.

Trois secondes derrière, Joan Mir fait un solide troisième. Quatrième, Aleix Espargaro décroche le deuxième meilleur résultat de l’histoire de l’Aprilia RS-GP, deux semaines après son podium de Silverstone. Jack Miller complète le top-5, tandis qu’Enea Bastianini est un brillant sixième et meilleur rookie du jour, après une belle remontée. Le jeune italien s’est défait de Brad Binder (7e), premier pilote KTM, dans les derniers kilomètres.

La journée difficile de Fabio Quartararo s’achève au 8e rang. Un résultat qui aurait pu être pire, car le Français a remporté son combat face à Jorge Martin (9e), Takaaki Nakagami (10e), Iker Lecuona (11e) et Alex Rins (12e), qui finissent tous dans la même seconde. Il est le seul tricolore à marquer des points ce week-end, car Johann Zarco finit à une pénible 17e place. Revanche à Misano dimanche prochain.

Vainqueur, Francesco Bagnaia reprend le poste de dauphin de Fabio Quartararo et revient à 53 points. Il signe la bonne opération du jour, de même que Joan Mir désormais pointé à 57 longueurs. Le leader français reste quand même à l’abri puisqu’il dispose de plus de deux courses d’avance sur eux. Le grand perdant s’appelle Johann Zarco, à 77 points alors que 125 restent à marquer.

GP d’Aragon – Course MotoGP :

Championnat MotoGP actuel : 1. Fabio Quartararo 214 pts, 2. Francesco Bagnaia 161 (-53), 3. Joan Mir 157 (-57), 4. Johann Zarco 137 (-77), 5. Jack Miller 128 (-86)… Classement complet

✪ GP-Inside survivra et travaillera encore longtemps grâce à ses abonnés Premium ! Soutenez notre travail pour seulement 2€/mois, accédez à tous les avantages (intégralité du contenu, concours-cadeaux…), renforcez l’indépendance de notre petite équipe (100 & sans publicité sur la version Premium) et participez au succès d’un média moto à votre service. Devenir Premium

La dernière grande question du mercato MotoGP 2022

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
8 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Aragon, MotoGP : Bagnaia s’offre Marquez ! […]

Tonynou
14 jours il y a

In à vu un Marquez prudent et pas encore totalement à son aise dans le duel, du coup parler de trois derniers toua mythiques. .

denis
14 jours il y a
Reply to  Tonynou

toi y en a pas bien parler français

[…] résumé de la course ici, le classement du championnat de ce côté. Pour soutenir notre travail, c’est par […]

[…] résumé de la course ici, le classement du championnat de ce côté. Pour soutenir notre travail, c’est par […]

[…] résumé de la course ici, le classement du championnat de ce côté. Pour soutenir notre travail, c’est par […]

[…] résumé de la course ici, le classement du championnat de ce côté. Pour soutenir notre travail, c’est par […]

[…] summary of the race here, the championship ranking this side. To support our work, it is over […]