Aragon, MotoGP (FP2) : Miller a mangé du lion



Jack Miller est de retour aux affaires. L’Australien a signé le meilleur temps de la deuxième séance d’essais libres du Grand Prix d’Aragon, devant Aleix Espargaro et un surprenant Cal Crutchlow. Johann Zarco (4e) et Fabio Quartararo (7e) sont dans le coup. Marc Marquez (8e) a chuté mais reste dans le top-10.

Marc Marquez avait donné le ton d’entrée de jeu en dominant la première séance du week-end aragonais, vendredi matin. Piqués au vif, ses adversaires lui ont répondu en allant encore plus vite en FP2. Le match est lancé face au septuple vainqueur du Motorland Aragon, invaincu ici depuis 2016 (il n’était pas là l’an dernier). Un match perturbé par une chute cet après-midi.

Arrivé au freinage du virage 16 dans l’aspiration de son frère Alex, Marc Marquez a fait une petite erreur de jugement, et dû s’écarter de la trajectoire idéale pour ne pas le percuter. Un mouvement qui a fini par lui faire perdre le contrôle de sa Honda, à l’entrée du virage. Son programme de la séance en a été affecté, et il n’a ainsi pas amélioré son temps de la matinée, de 1’48.048. Assez pour rester dans le top-10 provisoirement qualificatif pour la Q2 (9e), mais pas pour occuper les premières places.

Son trône revient à Jack Miller, auteur d’un très bon 1’47.613 dans les dernières minutes de la session. Motivé sur son circuit préféré, Aleix Espargaro (2e) est son premier adversaire, 273 millièmes derrière. Il en a 11 d’avance sur Cal Crutchlow, remplaçant de Maverick Viñales parti chez Aprilia, et surprenant meilleur pilote Yamaha du jour. On savait le Britannique rapide ici – il y a obtenu sa seule première ligne de 2020 –, mais pas de là à se hisser sur le podium du jour.

Premier français, Johann Zarco (4e) passe de justesse sous les 1’48 (1’47.988) dans son dernier tour, malgré une chaleur dans le troisième secteur. Son coéquipier Jorge Martin complète le top-5, 9 millièmes devant la Ducati officielle de Francesco Bagnaia. La marque italienne place même un cinquième pilote dans le top-10 avec Enea Bastianini (10e). Elle est la grande gagnante du jour, mais attention : les pilotes sont rapides en pneus tendres mais ont eu plus de moins avec les mediums et les durs, qui seront utilisés en course.

Gêné par ce qui ressemble à une piqûre d’insecte au cou, Fabio Quartararo (7e) assure l’essentiel sur une piste qu’il ne porte pas particulièrement dans son coeur. Il voit son dauphin au championnat, Joan Mir (21e), relégué étonnamment loin. Suzuki n’a d’ailleurs personne dans le top-10 puisque son autre représentant, Alex Rins, est 12e. Autre marque en retrait, KTM a du pain sur la planche pour permettre à Brad Binder (13e), Danilo Petrucci (15e), Iker Lecuona (17e) et le décevant Miguel Oliveira (18e) de remonter.

Pour son premier jour de compétition officielle avec l’Aprilia RS-GP, Maverick Viñales (20e) a progressé d’environ 1,5 seconde entre les deux séances, mais reste en queue de peloton. Il est devancé par son ancien coéquipier Valentino Rossi (19e), loin au classement mais à seulement une seconde du leader.

GP d’Aragon – J1 MotoGP :

Concours : Aragon et cadeau Alex Marquez

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments