Aragon : Toujours sans Marquez, toujours avec Bradl



L’absence de Marc Marquez se prolonge. L’octuple champion du monde ne participera pas au Grand Prix d’Aragon ; Stefan Bradl reste en poste.

Et de neuf : ce week-end marquera la neuvième course consécutive sans Marc Marquez, forfait depuis ses deux opérations à l’humérus droit. Le pilote du Repsol Honda Team se dit de plus en plus procheo d’un retour sur sa moto, mais a choisi de prendre son temps et d’être remis à 100 % pour reprendre la compétition.

Comme nous l’expliquions après nos discussions avec le HRC, trois raisons expliquent le report de ce retour en MotoGP. La première est la prudence. L’erreur de reprendre trop tôt, faite au Grand Prix d’Andalousie – roulage six jours après sa fracture, quatre jours après l’opération –, ne sera pas répétée.

La deuxième est qu’il n’a pas de raison « sportive » de se presser : il ne sera pas champion du monde en 2020 et, même si le HRC est à la peine en termes de résultats, la marque japonaise préfère un Marc Marquez à 100 % dans les prochains mois – rappelons qu’il est signé jusqu’à fin 2024 –, plutôt qu’un retour en demi-forme qui pourrait, en cas de nouvelle chute, causer d’autres complications physiques à l’avenir.

La troisième est que Marc Marquez ne compte pas faire de la figuration. « Il ne veut pas revenir pour finir dixième », nous a glissé un employé de chez Honda. Le héros de Cervera veut être suffisamment en forme pour être compétitif en piste.

Stefan Bradl sera donc à nouveau en piste ce week-end, quelques jours après sa surprenante 8e place du Grand Prix de France, au terme d’une course disputée dans des conditions particulièrement piégeuses.

« Je suis content de continuer avec le Repsol Honda Team en Aragon, mais j’espère que Marc continue à bien récupérer, souhaite l’Allemand. Faire mon retour dans les points lors de la dernière course, avec un roulage solide, me donne une motivation supplémentaire pour ce week-end. C’est un circuit avec beaucoup de variétés et quelques endroits piégeux, en particulier si les températures sont basses, il faut vraiment faire attention au côté droit du pneu au début. L’objectif est d’à nouveau obtenir le meilleur résultat possible pour le HRC. »

Marc Marquez : « Il faut tomber pour comprendre la Honda »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store