Aragon, Zarco (17e) : « Un blocage » qui ne fait pas ses affaires



Hors des points en Aragon, Johann Zarco reconnaît être « le perdant » du week-end. Le Français a « manqué de confiance » en course, et descend du podium du championnat.

Johann Zarco n’était pas dans un grand week-end en Aragon. Certaines séances d’essais s’étaient bien passées (4e en FP2), mais dans l’ensemble, le Français ne faisait pas partie des hommes les plus rapides. Perturbé par Marc Marquez en qualification (10e), il espérait toutefois se refaire en course. L’inverse s’est malheureusement passé.

En retrait dès les premiers virages (13e), Johann Zarco n’a pas signé la remontée espéré. Il est sorti de la zone des points au 15e tour, doublé par Danilo Petrucci puis Cal Crutchlow, des hommes avec qui il n’a pas l’habitude de se battre. Il franchit l’arrivée 17e, son plus mauvais résultat à la régulière avec Ducati, et à 26,6 secondes du vainqueur.

Que s’est-il passé ? Pas un problème d’avant-bras, dont il a souffert à Silverstone deux semaines plus tôt. Pas non plus une question de pneumatiques, même s’il est le seul à avoir eu un choix différent de tous les autres pilotes (medium à l’avant et soft à l’arrière, contre dur/soft pour les autres). Non, Johann Zarco a expliqué en conférence de presse qu’il n’avait simplement pas de bonnes sensations ce dimanche. Or, en MotoGP, ces coups de moins bien se paient cher.

L’addition est salée en course, mais aussi au championnat. Ce troisième résultat blanc de la saison repousse le pilote Pramac à la quatrième place, à 77 points du leader, Fabio Quartararo. Il ne parle désormais plus de la lutte pour le titre de champion du monde, mais de celle pour le podium final du classement. Il faudra pour cela combler les 20 points qui le séparent de Joan Mir, troisième.

Un manque de confiance, une contre-performance qu’il faut « accepter » : « Une journée très difficile, je suis très déçu et je ne sais pas trop quoi dire. Je n’ai pas eu de problème particulier au bras (droit), peut-être parce que c’est un circuit qui vire à gauche et ça aide. Je manquais de confiance, j’ai travaillé sur le feeling que nous avons retrouvé samedi, mais en course ce n’était pas assez. Il y avait des endroits où je me sentais bien, mais d’autres où je perdais trop de temps. Je dois prendre cette course, la mettre de côté et aller vers la prochaine avec l’esprit libéré pour retrouver les bonnes positions. »

« Je suis déçu mais ce n’est pas la fin du monde, et je crois que je ne suis pas si loin. Il y a un peu d’énergie qui n’était pas là aujourd’hui, mais je dois l’accepter. C’était mieux de finir la course, je n’ai pas chuté même si le résultat est le même qu’une chute, puisque ça fait zéro point. Mais j’ai au moins rallié l’arrivée et pris des informations. »

Le seul pilote avec le pneu medium à l’avant : « Je n’avais pas un feeling fantastique avec le pneu dur, et je me sens généralement bien avec le medium. Je m’attendais à des températures plus basses, ça pouvait bien fonctionner avec ce que nous avions prévu, mais en course il a fait très chaud. Je ne peux pas dire que ce serait allé bien mieux avec le pneu dur ; quelque chose m’a bloqué aujourd’hui, et quand tu es bloqué tu souffres toute la course. »

Objectif podium du championnat : « Je suis chanceux d’avoir fait un très bon début de saison, parce que quand on regarde le championnat, Pecco a fait l’opération parfaite et Mir décroche aussi un résultat solide. Je suis le perdant du jour, mais s’ils l’ont fait, je peux aussi le faire. Ce n’est juste pas mon heure, ça doit revenir et c’est pourquoi le podium (du championnat) est un bel objectif. Je vais pousser pour l’obtenir. »

Le résumé de la course ici, le classement du championnat de ce côté. Pour soutenir notre travail, c’est par là.

Aragon, MotoGP : Bagnaia s’offre Marquez !

✪ GP-Inside survivra et travaillera encore longtemps grâce à ses abonnés ! Soutenez notre travail pour seulement 2€/mois, accédez à tous les avantages (intégralité du contenu, concours-cadeaux…), renforcez l’indépendance de notre petite équipe (100 & sans publicité sur la version Premium) et participez au succès d’un média moto à votre service. Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
8 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jean-christophe Joanne
14 jours il y a

aïe !! La confiance s’en va, les autres pilotes Ducati sont meilleurs et il faut l’accepter. Après, cette remise en question il pourra se battre et trouver une opportunité. Zarco est un besogneux, mais peu y arriver.

Oliveira
13 jours il y a

Mélandri l’a bien expliqué, quand on n’est pas un pilote factory on ne peut pas être champion même avec le talent de Johan! Ça ferait une mauvaise publicité pour la marque…

Rdn
14 jours il y a

depuis la victoire de j Martin. Zarco rame. là c fini.on s’y attendait un peu.il n’a plus la gnac qu’il avait sur la Yam tech3 dommage.mais il va rebondir a misano c impératif

Diopzo
14 jours il y a

Et si Zarco avait laissé une peu d’énergie sur la route lors de son voyage à moto sur la ducati 900 SS ?.
Pas loi de 1000 bornes sur un engin raide comme un manche à balai , sans aucun confort ça laisse des traces surtout lors d’une course en moto GP et le bonhomme n’a plus vingt ans , ça compte aussi.

Jérôme BRACCINI
14 jours il y a

Il a le Covid !!

CRIS95123
14 jours il y a

Depuis la rentrée..zarco prend des pneus plus tendre que le reste du plateau…peut être pour faire illusion sur les premiers tours…si vous voulez faire le bon choix de pneus …regardez ce que Zarco a mis et surtout ne mettez pas les mêmes

diopzo
13 jours il y a
Reply to  CRIS95123

C’est une conclusion un peu hâtive et caricaturale . Son début de championnat est là pour prouver le contraire et il est encore 4è au classement . si c’était ce que vous dites , il y aurait porté remède de lui même immédiatement , c’est quand même un gars qui réfléchit , il n’y a qu’à observer l’évolution de sa carrière;

[…] le championnat, Pecco a fait l’opération parfaite et Mir décroche aussi un résultat solide, disait-il après que Francesco Bagnaia et Joan Mir, deuxième et troisième du championnat, aient terminé […]