Argentine : Lowes retombe dans ses travers



Sam Lowes a chuté lors du Grand Prix d’Argentine. Sa première erreur de la saison, qui lui coûte cher en points.

Depuis son arrivée en Moto2, Sam Lowes est rapide (3 victoires, 11 podiums) mais il n’arrive pas à jouer le titre de champion du monde. Et pour cause : il n’est pas régulier, notamment parce qu’il chute souvent. Un problème qui s’est aussi posé lors de son année effectuée en MotoGP (31 chutes).

Revenu en Moto2 en 2018, Lowes n’a pas franchi l’arrivée de 1/3 des Grands Prix. Cela explique pourquoi, alors qu’il est certainement l’un des plus rapides, il n’a fini que 16e du championnat. Pour 2019, Lowes a signé chez Gresini dans le but de « terminer le travail commencé » – lisons entre les lignes, aller chercher ce titre de champion. Pour cela, il aura besoin de régularité.

Arrivé 6e au Qatar, il était parti pour faire mieux en Argentine. Qualifié 3e, il se battait pour le top-5… avant de chuter dans le 6e tour. « Je suis désolé pour l’équipe, car c’est ma première erreur en plusieurs courses. C’est vraiment dommage, parce que je sens que nous pouvions nous battre pour la victoire, ou au moins le podium. J’ai été un peu trop large et j’ai chuté en touchant l’accélérateur. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
pma

Pas d’accord.
L’an dernier, il chutait moins, mais il était très lent par rapport à ses ambitions. Le vrai qualificatif serait plutôt « pilote très surcoté ».

pantah

Je crois qu’il faut qu’il prépare sa reconversion comme carrossier peintre et cela pourrait aider son équipe pour réparer les nombreux carénages détruits…
Blague a part PMA tu as raison je pense aussi qu’il est surcoté

gv

Lowes is back…a gravier

Ned

C’est son côté Marquez ,toujours limite (même plus) !!!