Argentine : Rossi espère un podium… et de bonnes conditions



Valentino Rossi arrive à Termas de Río Hondo motivé. Mais l’Italien a de mauvais souvenirs de la course de 2018, et espère que la météo sera moins capricieuse.

Du Grand Prix moto d’Argentine 2018, on a retenu plusieurs images marquantes, dont le #TermasClash entre Valentino Rossi et Marc Marquez : l’Espagnol remontait comme un boulet de canon sur l’Italien, qui était 6e. Et à 5 tours de l’arrivée, contact s’est produit entre les 2 hommes. En doublant, Marquez a fait chuter Rossi.

Cette situation tire l’une de ses origines dans la manche particulière qui fut disputée ce jour-là à Termas de Río Hondo. La piste était en effet mi-sèche mi-humide ; Marquez y était extrêmement rapide, alors que Rossi était en difficulté.

« La couse de l’an dernier était extrêmement compliquée, se souvient Rossi, car la piste était à moitié sèche et à moitié mouilée. C’était donc compliqué de piloter. J’espère ne pas me retrouver dans la même situation et me battre pour le podium. »

Après sa belle remontée du GP du Qatar (parti 14e, arrivé 5e), Rossi veut donc enchaîner et retrouver les joies du podium. Pour le moment, la météo annonce des orages dimanche à Termas de Río Hondo. Pour les pilotes, espérons simplement que ce sera soit sec soit mouillé, et non pas l’entre-deux de 2018.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
fred-bear
2 années il y a

Il espère et nous on rit

lulu
2 années il y a
Répondre à  fred-bear

Mini 2ans a rire un supplice

fred-bear
2 années il y a
Répondre à  lulu

Ça finit par faire mal aux cotes.

bobby
2 années il y a

ça fait combien de temps qu’il roule sur du matos incapable de gagner un championnat? exeption de 2015 ou il a montré ce qu’il valait à 40 ans et s’est fait volé le titre (non pas par lorenzo mais par marquez l’arnaque), critiquez ce qui est critiquable à savoir la performance des machines et le comportement en piste des pilotes, mais la dessus on vous entendra pas.
depuis l’arrivée de l’electronique 90% de la victoire se joue grâce à la mecanique

Michel
2 années il y a
Répondre à  bobby

Si Valentino arrive à faire rire les papy trolls aigris du site, ça lui fait une qualité de plus lol

franck Petrequin
2 années il y a
Répondre à  Michel

Trop bon …

franck Petrequin
2 années il y a
Répondre à  bobby

Tout est dit…