Aspar entrevoit avec joie la reprise des GP



Patron de l’Aspar Team, le célèbre Jorge Martinez accueille avec « beaucoup de joie » les avancées des organisateurs quant à la reprise du championnat du monde de vitesse moto. « L’important, pour tout le monde, est de pouvoir reprendre le 19 juillet à Jerez. C’est la bonne nouvelle. »

Après avoir contemplé de nombreux scénarios, dont celui d’une saison blanche, le quadruple champion du monde est rassuré des dernières nouvelles communiquées par la Dorna. « Nous espérons avoir un calendrier qui nous dise combien de courses nous pourrons faire en 2020. De là, nous ferons un plan pour la saison, qui sera différent ce que qui avait été planifié pour une année de 20 courses. Si au final tout se fait en Europe, ça fera environ 10 Grands Prix. Si nous pouvons aller en Asie ou sur le continent américain en octobre ou novembre, nous en aurions un peu plus. Ce qui est sûr, c’est que nous allons changer la manière d’approcher la saison. »

Avec Albert Arenas vainqueur au Qatar en Moto3, et Aron Canet très bon 8e pour ses débuts en Moto2, l’Aspar Team est ambitieux cette saison. « Les objectifs pour 2020 restent les mêmes : nous visons le titre en Moto3, et la bagarre pour les podiums et les victoires en Moto2. Le début de la saison a confirmé que nos perspectives cette année sont de faire un grand pas en avant. »

Jorge ‘Aspar’ Martinez en profite pour rendre hommage à toutes les personnes qui sont au front contre l’épidémie de coronavirus. « Je voudrais toutes les remercier, pour avoir sauvé tant de vies. Bien que les chiffres soient effrayants, sans elles cela n’aurait pas été possible. Je veux les remercier pour avoir pris des risques pour nous, parce que malheureusement certains d’entre elles sont mortes. Nous devrions tous être fiers et reconnaissants envers tous ceux qui l’ont rendu possible, des docteurs et infirmières jusqu’aux femmes de ménage et aux forces de police. »

L’Espagnol conclut en faisant un appel à la responsabilité dans les prochaines semaines, afin que la tendance à la baisse se poursuive. « C’est un mauvais rêve. Personne n’aurait pu l’imaginer, pas même le plus pessimiste. Et maintenant que nous avons réussi à aplatir la courbe grâce à un effort commun, je demande à tout le monde d’agir avec responsabilité. Faites le pour vos, faites le pour tout le monde. »

Deux GP en Espagne en juillet, si le gouvernement accepte

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de