Assen, MotoGP, Q1 : Rossi partira 14e, Zarco 18e



Alex Rins et Pol Espargaro ont remporté la Q1 d’Assen et décroché les deux derniers billets pour participer à la Q2. Valentino Rossi reste bloqué au repêchage, tout comme Johann Zarco.

La séance de repêchage du Grand Prix des Pays-Bas s’est achevée avec un homme au-dessus du lot : Alex Rins. Fort de son gros rythme de la FP4, le pilote Suzuki est le seul de la séance à être descendu sous la barre des 1’33 (1’32.710). Il colle près d’une demi-seconde à Pol Espargaro, qui grimpe également en Q2.

Une Q2 à laquelle ne participera pas Valentino Rossi, arrivé 4e de la Q1. Le pilote Yamaha partira depuis le milieu de la cinquième, entre Francesco Bagnaia et Aleix Espargaro. Pour le reste de la grille de départ, voici la configuration d’après le classement de cette Q1. Partira :

13e : Francesco Bagnaia
14e : Valentino Rossi
15e : Aleix Espargaro
16e : Karel Abraham
17e : Miguel Oliveira
18e : Johann Zarco
19e : Hafizh Syahrin
20e : Andrea Iannone
21e : Esteve Rabat

Place à la Q2 dans quelques minutes.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
fred-bear
3 années il y a

Il est ou le bouffon qui gave tout le monde avec SON rossi qui a plus de points que quartararo, ce que je vois c’est qu’il lui a encore mis une déculottée. J’avais du respect pour rossi mais il a niqué zarco qui aurait dû avoir la yam usine, tout ça pour jouer des prolongations ridicules dont il est incapable d’assumer la difficulté. ….Eh oui les jeunes vont vite. C’est quartararo qui rend la monnaie de zarco par sa vitesse et avec une machine satellite. Je jubile pour Johan et pour fabio Les points vont venir et sans le sélecteur… Lire la suite »

Michel
3 années il y a
Répondre à  fred-bear
fred-bear
3 années il y a
Répondre à  Michel

Chacun ses signes, la sénilité en gp c’est quand on a été un champion et qu’on n’avance plus

bill
3 années il y a
Répondre à  fred-bear

On peut pas être et avoir été, mieux vaut partir la tête haute que la queue basse…

Michel
3 années il y a
Répondre à  bill

A mon humble avis, VR s’en fout des commentaires des cafards dans leur canapé n’ont jamais rien été et ne seront jamais rien