Assen, Puig : « Sans sa chute du vendredi, Marc se serait battu pour le podium »



Le team-manager de chez Honda, Alberto Puig, salue la remontée de Marc Marquez, septième à Assen après être parti vingtième. Il estime qu’il aurait pu faire encore mieux s’il n’était pas tombé vendredi, victime d’un high-side qui lui a retiré un peu de confiance. Voici sa valorisation du Grand Prix des Pays-Bas.

Marquez, une chute en FP2 qui a handicapé son week-end : « Le Sachsenring était une piste très adéquate à la Honda, et aussi pour Marc. Il y a eu une opportunité et il l’a saisie des deux mains. Dans le passé, Assen n’a jamais été une piste aussi facile, et ça a été bien plus dur pour tous les pilotes du HRC. Nous savions clairement avant d’arriver que ce ne serait pas facile. La chute de Marc le vendredi a encore plus compliqué le week-end. Si ça n’était pas arrivé, je crois qu’il se serait battu pour le podium, car il n’aurait pas perdu la confiance qu’il avait. »

De vingtième à septième : « Nous avons vu une grande remontée de Marc en début de course. Il est parti vingtième et a récupéré quasiment dix positions en un seul tour : ça, c’est le Marc que nous connaissons. Il démontre le potentiel qu’il a. Nous avons hâte de le revoir en Autriche après la trêve, quand il aura encore mieux récupéré. »

Pol Espargaro dixième à 18 secondes du vainqueur : « Nous nous attendions à une bonne course de Pol Espargaro, nous avions beaucoup d’espoirs, mais lui aussi a eu quelques problèmes et c’est dommage après son bon week-end. »

Des améliorations attendues dans les prochaines semaines : « (La première partie de saison) n’a pas été facile. Maintenant, une partie de notre équipe va rentrer chez elle au Japon et pourra en premier lieu se reposer. Ce n’est pas facile pour les membres de notre personnel japonais de passer tout ce temps en Europe, loin des familles. Nous avons un respect énorme pour leurs efforts et croyons beaucoup en nos ingénieurs. Nous avons collecté beaucoup de données très précieuses durant ces courses, nous savons que nous avons des points faibles et au Japon ils vont étudier, travailler dur et revenir avec des idées prometteuses. »

Assen, Marquez : « J’ai prévenu l’équipe que la course pouvait s’arrêter au premier tour »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments