Assen se prépare au report du Grand Prix



Prévu le week-end du 28 juin, le Grand Prix des Pays-Bas devrait être décalé à plus tard dans l’année, à cause de l’épidémie de coronavirus.

Après l’annulation du Grand Prix du Qatar, puis les reports de ceux de Thaïlande, des Amériques, d’Argentine, d’Espagne, de France, d’Italie et de Catalogne, le coup d’envoi de la saison 2020 de MotoGP est censé être donné le 21 juin au Sachsenring. Mais les organisateurs de l’épreuve sont déjà en train de chercher une nouvelle date.

En effet, l’épidémie de coronavirus, et les mesures restrictives qui accompagnent le combat mené contre la maladie, ont conduit l’Allemagne à suspendre tous les événements de masse jusqu’au 31 août. Pas de course au Sachsenring le 21 juin, donc. « Nous sommes en pourparlers avec la Dorna, promoteur du championnat MotoGP, et les autorités compétentes, afin de trouver une nouvelle date pour le Grand Prix moto d’Allemagne », a fait savoir l’ADAC.

Le début de la saison 2020 va donc passer dans les mains des organisateurs du Grand Prix des Pays-Bas, censé se dérouler le dimanche 28 juin. Mais là encore, difficile d’imaginer que l’épreuve aura lieu. « Nous ne croyons pas que nous tiendrons à cette date-là une épreuve réunissant 100 000 personnes », reconnaît Jos Vaessen, ancien directeur du TT Circuit Assen, auprès du journal AD.

Aux Pays-Bas aussi, on travaille déjà à une nouvelle date pour la venue du paddock MotoGP. « La Dorna travaille sur un calendrier de courses alternatif, qui débuterait en août. Une saison avec dix courses serait tout de même un succès. Assen obtiendra également une place, quelque part entre mi-août et fin septembre », poursuit Jos Vaessen. Tout cela reste dans l’attente de confirmations officielles, mais aussi de l’évolution de la situation vis-à-vis de l’épidémie.

Ce calendrier est promis à une lourde reconfiguration. Impossible de dire si le championnat aura 8, 10, 12 ou 14 courses, mais il n’en aura certainement pas 20, ni 19. Cela dépendra du temps qu’il restera pour reporter les Grands Prix afin de boucler la saison, des dates restantes au calendrier MotoGP ainsi que des disponibilités des circuits. L’aspect météo doit aussi être pris en compte – il n’est par exemple pas envisageable de rouler au Mans en décembre.

Des annulations sont donc à prévoir, mais cela n’inquiète pas les organisateurs du Grand Prix des Pays-Bas, promet Jos Vaessen. « Je n’ai pas du tout remarqué de panique à Assen. Tout le monde est calme à ce sujet. Le TT est là depuis 100 ans et il a tout connu. Il possède par ailleurs un matelas financier, car la course a toujours eu du succès. Il n’y a donc pas d’inquiétude à l’idée que nous puissions rater une année. »

Calendrier 2020 : ce que l’on sait à mi-avril

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] du TT Circuit Assen, Jos Vaessen, avait déjà fait savoir que les propriétaires cherchaient une nouvelle date pour le Grand Prix des Pays-Bas, pourtant pas encore officiellement reporté. Il n’y a […]

[…] annulé. Et Assen à la chance d’avoir les reins assez solides pour se le permettre, comme l’a expliqué Jos Vaessen, ex-directeur du circuit :  « Je n’ai pas du tout remarqué de panique à Assen. […]