Assen, Viñales (1er) : « J’ai donné le maximum ! »



Maverick Viñales est-il de retour à son meilleur niveau ? Auteur d’un excellent week-end, il a remporté un Grand Prix des Pays-Bas où il était le plus fort. « Maintenant, il faut continuer ainsi », dit-il.

À Jerez, Maverick Viñales décrivait son podium (3e) comme étant « comme une victoire » (lire ici). Cette fois, la victoire est bien pour lui. Deuxième des essais libres puis deuxième des qualifications, l’Espagnol a bouclé son week-end d’Assen sur la plus haute marche du podium.

« Je suis si content, a-t-il déclaré une fois la ligne d’arrivée franchie. Je suis passé par des moments difficiles, car à Barcelone je pensais pouvoir jouer la gagne. Depuis vendredi je me sentais bien sur la moto, et je savais que les 7 derniers tours seraient la clé de la course. »

C’est en effet dans les derniers tours que son succès s’est dessiné. Après avoir passé la première partie de la course derrière Fabio Quartararo et Marc Marquez, le pilote Yamaha est passé à l’attaque. Une fois la tête prise, il a fait le forcing. « En roulant en 1’33, je savais que je serais difficile à doubler. J’étais aussi fort dans le dernier secteur, ce qui peut aider en cas de bagarre. J’ai donné le maximum. »

À plusieurs reprises, l’Espagnol a pourtant semblé jouer avec la limite. « J’ai commis beaucoup d’erreurs et perdu du temps, reconnaît-il. Au début j’avais du mal à doubler, la Honda était très forte. petit à petit, je me suis mis dans le rythme. » Il franchit finalement l’arrivée avec près de 5 secondes d’avance sur Marc Marquez.

Première victoire de l’année pour Yamaha

Ce triomphe vient conclure un excellent week-end pour le clan Yamaha. Le début de la fin des soucis de la M1 ? « Après le Mugello, j’avais déjà le sentiment que nous avions un bon potentiel, mais que seul le set-up n’était pas bon. À Barcelone et Assen, nous avons trouvé de la traction », explique le pilote officiel, toujours à la peine lorsque le grip vient à manquer.

Il valorise aussi le travail fait par ses partenaires de chez Yamaha, en particulier Fabio Quartararo : « J’ai essayé d’apprendre des données de tous les pilotes. Et Fabio nous montre de bonnes choses, car il pilote la Yamaha à la perfection. »

Maverick Viñales remonte à la 7e place du championnat, à 2 points de Fabio Quartararo et 7 de Valentino Rossi. La semaine prochaine, en Allemagne, il pourrait rentrer dans le top-5 et devenir le chef de file du clan Yamaha. « Nous devons continuer à travailler, comme nous l’avons fait après la course de Barcelone. Nous voulons être aussi forts au Sachsenring. »

Résultats du GP ici ; situation du championnat là.

Viñales est « sûr d’être dans la bonne direction »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Tony

Site de merde trop de pub, bordelle

[…] Le pilote Monster Energy a par ailleurs reconnu qu’il se servait des données collectées par Fabio Quartararo. « J’ai essayé d’apprendre des données de tous les pilotes. Et Fabio nous montre de bonnes choses, car il pilote la Yamaha à la perfection. », déclarait-il en descendant du podium d’Assen (lire ici). […]