Assen, Zarco (4e) : « Je perds des points sur Fabio mais j’en reprends à d’autres »



Il y a des places de quatrième qui vous plombent le moral, et d’autres qui vous donnent le sourire aux lèvres. Celle obtenue par Johann Zarco au Grand Prix des Pays-Bas est plutôt du second registre. Le Français s’offre un résultat honorable et fait office de meilleur pilote Ducati, sur un TT Circuit Assen où il n’était pas annoncé parmi les favoris.

« Ce n’était pas le meilleur circuit pour nous, c’est pourquoi c’est une bonne position. On a même pu penser au podium, observait-il à l’arrivée, après avoir terminé à 370 millièmes de Joan Mir. Mir a très bien roulé, et j’ai glissé au virage 15 dans le dernier tour, ce qui ne m’a pas donné l’opportunité d’attaquer dans la dernière chicane. »

« C’est une belle quatrième place pour une belle course. J’ai pu avoir une bonne vitesse, mais il y a des moments où j’ai pensé : ‘Comment est-ce que je vais finir ?’, parce que je donnais beaucoup. J’ai pu trouver plus de confiance, et je pense vraiment que plus je vais pousser dans cette direction, plus la confiance viendra naturellement, automatiquement. Si je peux être comme ça dès le vendredi, je serai plus fort et prêt à me battre contre Fabio. »

Avant d’aller chercher ce nouveau top-5, son Grand Prix a été marqué par un contact avec Alex Rins. L’Espagnol a été surpris par l’attaque du Français dans le deuxième tour, a dû tirer tout-droit et repartir dernier. Ce qui, une fois l’arrivée franchie, a entraîné une salve de critiques contre Johann Zarco. Celui-ci l’a appris au moment où nous abordions le sujet dans sa conférence de presse :

« Je ne lui ai pas parlé et je ne savais pas qu’il était en colère. À ce moment de la course je voulais rester avec le groupe de devant, et cet endroit, au niveau des virages 9-10, était mon point fort. J’ai même essayé d’y doubler Viñales, mais il était rapide donc j’ai écarté. C’est vrai que nous nous sommes touchés. J’étais en contrôle et je ne sais pas ce qu’il s’est passé, s’il est sorti de la piste ou pas. À ce moment-là j’étais content de l’avoir doublé et que personne ne nous double derrière. Car quand on sort un peu large, quelqu’un comme Mir peut rapidement arriver et est fort pour doubler. Je ne lui ai pas parlé mais les personnes peuvent venir me voir si elles ont besoin de parler, c’est comme ça que je fais. »

Comme il le répète depuis le début de la saison, Johann Zarco sent qu’il lui manque encore un peu de contrôle sur la Desmosedici GP21. Mais c’est en forgeant qu’on devient forgeron, et les choses sont en train d’arriver. « Fabio roule avec une grande confiance, je sens que c’est en train d’arriver sur la Ducati et je suis tellement content que la moto me donne cette confiance petit à petit. J’aimerais que ça aille plus vite, mais je sens que ça arrive. Quand ça va le faire, je crois vraiment que je pourrai me battre devant avec Fabio dès le vendredi. C’est l’objectif. »

Toujours deuxième du classement général, le Cannois voit son retard sur Fabio Quartararo passer de 22 à 34 points. Mais dans le même temps, il conforte sa place de second puisqu’il a terminé devant Jack Miller et Francesco Bagnaia, qui étaient troisième et quatrième avant le départ. « En pensant au titre je pourrais être déçu car je perds des points sur Fabio, mais je suis aussi content d’avoir pris des points aux pilotes juste derrière moi au championnat, résume-t-il. Je perds quelques points sur Fabio mais j’en gagne sur mes poursuivants, et j’espère pouvoir revenir encore plus fort en deuxième partie de saison pour être un véritable prétendant au titre. »

Johann Zarco entre dans la trêve estivale au deuxième rang du championnat avec quatre podiums, une pole, deux meilleurs tours et pas moins de 122 points marqués. Il aurait signé pour si on le lui avait dit avant le début de la saison. Mais ce n’est pas une raison pour se relâcher. Au contraire. « C’est mieux que ce que je pouvais espérer au début de la saison, mais quand on est là il faut saisir l’opportunité. Me battre pour le titre et être champion du monde MotoGP est mon objectif final, donc si tout se met en place maintenant, je dois être intelligent et y aller. C’est mieux que ce que je me disais, mais je ne peux pas me reposer parce que c’est mieux que prévu. »

Championnat MotoGP après Assen : 1. Quartararo 156 pts, 2. Zarco 122 (-34), 3. Bagnaia 109 (-47), 4. Mir 101 (-55), 5. Miller 100 (-56)…

Zarco, rival n°1 de Quartararo pour Alex Crivillé

✪ Derniers jours pour profiter de l’offre de lancement Premium ! Soutenez notre travail pour seulement 19,99 €/an, gagnez nos concours, découvrez un média sans pub, accédez à tout notre contenu et donnez à GP-Inside la chance de survivre ! Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
2 mois il y a

gay site

Assen, Zarco (4e) : « Je perds des points sur Fabio mais j’en reprends à d’autres » – GP Inside