Assen, Zarco (J2) : « Être suivi par Marquez, c’est plaisant ! »



Johann Zarco sortira cinquième sur la grille à Assen. Le Français a sauvé une place en deuxième ligne qui n’était pas gagnée d’avance, sur un circuit où la Ducati ne peut exploiter toutes ses qualités.

Pour Johann Zarco, la deuxième journée du Grand Prix des Pays-Bas avait mal commencé, avec une chute en FP3 et une non-qualification directe en Q2. Mais le Français a finalement fait rentrer les choses dans l’ordre, en négociant son après-midi d’une meilleure manière : victoire en Q1, passage en Q2 et cinquième place à l’arrivée. Un résultat positif au regard des difficultés rencontrées sur le TT Circuit Assen.

Les caractéristiques de la piste néerlandaise ne conviennent pas particulièrement à la Ducati, ce qui demande à Johann Zarco un effort extra. « Au Sachsenring, quand j’ai poussé comme ça ça a fait pole ; là je suis presque au même niveau mais pour finir 5e. (…) J’ai l’impression qu’Assen sera plus difficile que le Sachsenring pour notre moto, donc ça nécessite encore plus d’énergie et pour l’instant je n’ai pas vraiment de contrôle. »

Jouer les premiers rôles s’annonce compliqué en course, car deux hommes sont au-dessus du lot : Fabio Quartararo et Maverick Viñales. La Yamaha semble avoir un avantage sur les autres machines ici. « Ce n’est pas qu’elles ont un avantage, c’est que nous avons un peu plus de mal, corrige Johann Zarco, qui a cependant trouvé des solutions pour réduire l’écart. J’ai eu un meilleur feeling grâce à une modification sur la moto en FP4, donc c’est assez positif. Dans l’ensemble nous sommes dans la partie. »

« Pecco (Bagnaia) a aussi fait une très bonne qualification, ajoute-t-il, inspiré par la troisième place de la Ducati officielle. C’est bien pour nous qu’il aille aussi vite. J’essaie de faire ce qu’il fait mieux car je pense qu’on a l’opportunité de faire une bonne course. On va essayer de contrôler les pilotes Yamaha qui sont rapides et constants ici. »

Avant d’aller chercher sa huitième première ligne consécutive, Johann Zarco a dû passer par la séance de repêchage. L’exercice s’est avéré périlleux : une erreur dans son premier run l’a empêché de faire un tour, puis ses adversaires lui ont collé au train dans le second. « J’ai essayé de couper les gaz pour voir s’ils suivaient ou pas, mais ils ont insisté et il n’y avait plus de temps. Je ne pouvais pas ralentir plus car je devais aussi faire mon job », raconte-t-il

Énervé, le Cannois, d’avoir du monde derrière lui ? Non, car « ça fait partie du jeu ». Et le fait que Marc Marquez fasse partie des pilotes qui ont tenté de le suivre le fait sourire. « C’est plaisant car Marc reste Marc, il a gagné au Sachsenring, pour moi il est le champion donc c’est mieux de le voir comme ça. Ça aide à prendre de la confiance. »

Assen, MotoGP (Q2) : Viñales, Quartararo… et les autres

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Assen, Zarco (J2) : « Être suivi par Marquez, c’est plaisant ! » […]

Johann Zarco
1 mois il y a

En 2ème ligne svp.merci 😉

Jean Némarre
1 mois il y a

Les antis Zarco le traitaient de suceur de roue…mdr !

Bravo Johann !! Demain ce sera très difficile de tenir le rythme mais tu nous procures tellement d’émotions à chaque fois que tu es en piste…

8 jours il y a

gay claw dating

Assen, Zarco (J2) : « Être suivi par Marquez, c’est plaisant ! » – GP Inside