« ASSEZ ! » : Migno, rescapé d’Austin « encore choqué »



« Miraculé. » Voilà ce qu’est peut-être – sans doute – Andrea Migno, à l’issue d’un Grand Prix des Amériques bouleversant en Moto3. L’Italien a été impliqué dans l’effroyable accident du deuxième départ, mais s’en sort sans blessure. Et vingt-quatre heures après, on a encore du mal à y croire en revoyant les images.

Lui-même a d’ailleurs transmis cette émotion au moment de s’exprimer concernant sa course. « Avec cette image, je suis heureux et chanceux d’être indemne, de même que les autres pilotes impliqués dans la chute. Je suis encore choqué et reconnaissant de pouvoir écrire ce post », a-t-il introduit.

Le pilote de la VR46 Riders Academy était derrière Deniz Öncü et Jeremy Alcoba, lancé à pleine vitesse en ligne droite, quand les motos des deux hommes se sont touchées, au troisième tour. Le Turc a pu poursuivre sa route, mais la Honda de l’Espagnol s’est retrouvée à terre au milieu de la piste. Andrea Migno n’a rien pu faire pour l’éviter, et s’est retrouvé projeté en l’air. De même que Pedro Acosta quelques instants plus tard.

S’il s’en sort indemne, et même classé dixième du Grand Prix – la course a été arrêtée, et les résultats donnés au premier drapeau rouge ont été validés comme étant définitifs –, Andrea Migno est affecté par ce qu’il s’est passé. Cela se lisait sur son visage, à son retour au box, et il l’a également écrit sur ses réseaux sociaux :

« Aujourd’hui, nous sommes passés près d’une tragédie, je me sens chanceux. On ne peut pas continuer comme ça. Il faut faire quelque chose, maintenant. Que doit-il encore se passer pour pouvoir changer les choses ? ASSEZ !!! »

Des lignes qui reprennent quelques-uns des éléments sur lesquels il était revenu quelques heures plus tôt, une fois la course terminée. « Nous avons eu un accident potentiellement mortel. Celui qui est aux commandes doit faire quelque chose, et le faire maintenant. Trois jeunes sont morts cette année et on ne peut pas rouler comme ça, il faut changer quelque chose. Aujourd’hui aussi, il y aurait pu y avoir un mort, nous devons dire la vérité et l’affronter maintenant. »

« C’est bien parce que personne ne s’est blessé, mais la semaine dernière…, poursuit-il en évoquant le regretté Dean Berta Viñales. Que faut-il faire de plus ? C’est une discussion qui fait honte, mais c’est la réalité de la situation. J’espère que ce sera un épisode de plus qui poussera les responsables à faire quelque chose. »

À lire aussi, la réaction de son mentor Valentino Rossi :

« D’abord, faire une course Moto3 de 5 tours, c’est comme jouer à la roulette russe. Ils ont fait une erreur en prenant cette décision. (…) Les pilotes sont déjà hors de contrôle lors d’une course normale, imaginez sur 5 tours. Le plus grave, c’est le comportement qu’ils ont ; ils sont fous, dès leur plus jeune âge ils apprennent à être plus qu’agressifs. Nous disons depuis trop longtemps qu’on ne doit pas changer de trajectoire en ligne droite. Il fallait une mesure sérieuse. »

« Öncü a changé de trajectoire dans la ligne droite en sachant qu’il y avait un autre pilote à ses côtés, et a causé un accident potentiellement mortel. J’ai eu très peur, pas seulement parce que Migno était impliqué, et nous avons eu de la chance que personne ne se soit blessé. Les choses doivent changer avant que quelque chose de mal n’arrive. La moto est un sport dangereux et le devient encore plus avec certaines attitudes. Il faut avoir du respect pour soi et ses adversaires, car on joue avec la vie des jeunes. »

« Je ne veux pas pointer du doigt un pilote en particulier, mais le suspendre pour deux courses est la moindre des choses. Il fallait une mesure sérieuse car la situation est complètement hors de contrôle. (…) Si on n’enlève que quelques positions à un pilote, alors il recommencera ; s’il reste chez lui pendant deux courses, à regarder les autres à la télé, il va y penser. Les pilotes les plus dangereux sont toujours les mêmes, ceux qui regardent la Moto3 le savent, donc il faut partir de là. Si vous disqualifiez un pilote pour deux courses et qu’il fait à nouveau quelque chose de dangereux, alors il faut le laisser à la maison pour cinq courses. »

Austin, Rossi : « La situation est hors de contrôle »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guiton
16 jours il y a

Pourtant un coup de botte n’a pas suffit à le suspendre pendant 2 courses ce cher Vale…

Patrick
5 jours il y a
Répondre à  Guiton

C’était au ralenti…auxune comparaison possible…

[…] « ASSEZ ! » : Migno, rescapé d’Austin « encore choqué » […]

[…] « ASSEZ ! » : Migno, rescapé d’Austin « encore choqué » […]

[…] « ASSEZ ! » : Migno, rescapé d’Austin « encore choqué » […]