Au Mans, Miller a gagné son ticket pour 2022



La victoire de Jack Miller au Grand Prix de France ne lui a pas seulement rapporté 25 points. Ducati prépare la prolongation de son contrat de pilote officiel.

Quel mois de mai fantastique pour Jack Miller. Assurément le plus réussi de sa carrière.

Le samedi 1er mai, l’Australien décrochait une première ligne à Jerez, ce qui était aussi sa première de la saison. Une position sur la grille qu’il transformait en victoire le lendemain, avec ce succès obtenu au Grand Prix d’Espagne. Son premier depuis Assen 2016, premier sur le sec et premier en tant que pilote Ducati. Il lui restait à confirmer en poursuivant sur la même dynamique au Mans. Et c’est exactement ce qu’il a fait.

Deux semaines après ses performances espagnoles, Jack Miller a obtenu des résultats identiques en France : troisième place aux essais le samedi, victoire en course le dimanche, cette fois sur un circuit qui a jonglé entre conditions humides et séchantes. Il ne s’était plus imposé deux fois consécutivement depuis début 2014, et ses succès décrochés en Moto3 à Losail (Qatar) puis Austin (États-Unis).

Remonté quatrième au championnat, Jack Miller est bien dans la course au titre. Ses résultats font aussi le bonheur de Ducati, et la firme de Borgo Panigale a décidé de le lui montrer : la presse italienne, appuyée par Gpone, rapporte que son contrat sera prolongé jusqu’à fin 2022. L’annonce devrait intervenir dans la semaine du 24 mai, celle qui précède le Grand Prix d’Italie, course nationale de la marque.

Passé chez Ducati en 2018, d’abord chez Pramac Racing puis dans l’équipe officielle depuis cette année, le pilote australien dispose actuellement d’un contrat de un an, qui prendra fin à l’issue de la saison 2021. À l’inverse de son coéquipier Francesco Bagnaia, lui signé pour deux ans. La paire Miller-Bagnaia partage le même box depuis 2019, et cela devrait toujours être le cas en 2022.

Autre pilote sous contrat Ducati jusqu’en 2022, Jorge Martin sera lui toujours avec Pramac Racing, bien que l’accord entre le team et le constructeur doive encore être signé – ce sera bientôt fait, d’après nos informations. Johann Zarco a lui clairement indiqué qu’il espérait continuer chez Pramac, parce qu’il se sent bien sur la moto, dans l’équipe, et qu’il estime avoir ce dont il a besoin pour jouer le titre.

2022 : Zarco vise la continuité

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments