Aucun GP hors-Europe sans public en 2020



« Les courses en Europe seront possibles sans spectateurs, mais aller en Asie sans public est très difficile à cause des coûts. Donc nous irons en Asie s’il est possible de faire des courses avec des spectateurs. » Carmelo Ezpeleta (Dorna Sports)

Le nouveau calendrier du championnat du monde de vitesse moto 2020 sera bientôt disponible. Ou du moins un premier jet, sur lequel planche actuellement la Dorna. Le « scénario un » est de faire une douzaine de Grands Prix en Europe, entre juillet et début novembre. Certains circuits accueilleront deux courses d’une semaine à laquelle, comme cela a été proposé pour Jerez de la Frontera – un Grand Prix d’Espagne le 19 juillet, puis un Grand Prix d’Andalousie au même endroit.

La saison 2020 sortira-t-elle des frontières européennes ? Ce n’est pas exclu, mais seulement si certaines conditions sont réunies. Il faudra d’abord obtenir les autorisations des gouvernements respectifs. « Si les Grands Prix hors d’Europe sont possibles, alors nous irons en Asie et en Amérique de novembre à mi-décembre, précise Carmelo Ezpeleta (PDG Dorna Sports) à Fox Sports Asia. Peut-être que début septembre nous pourrons annoncer si les Grands Prix non-européens se disputeront ou pas. »

Mais en plus des autorisations permettant leur tenue, les Grands Prix hors-Europe devront avoir le droit d’accueillir du public. Sans ça, pas de course. La raison avancée par Carmelo Ezpeleta est que cela coûte cher de voyager en Asie ou sur le continent américain, donc les retombées financières doivent être suffisantes et justifier un tel déplacement. D’autant plus que la crise liée à l’épidémie de coronavirus contraint les acteurs du championnat à faire des économies.

« Les courses en Europe seront possibles sans spectateurs, mais aller en Asie sans public est très difficile à cause des coûts. Donc nous irons en Asie s’il est possible de faire des courses avec des spectateurs, et nous parlons avec les différents promoteurs pour savoir si c’est possible ou pas. »

Six épreuves sont concernées : les Grands Prix d’Argentine (Termas de Río Hondo), d’Australie (Phillip Island), de Malaisie (Sepang), de Thaïlande (Buriram), des Amériques (Austin) et du Japon (Motegi).

Calendrier 2020 : dernières nouvelles (mi-mai)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

5
Poster un Commentaire

5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] de la Dorna tablent sur une campagne d’environ 12 courses en Europe, sans public. Il y aura peut-être possibilité d’aller rouler en Asie ou sur le continent américain, mais il faudra attendre […]

[…] Aucun GP hors-Europe sans public en 2020 […]

[…] Verra-t-on des Grands Prix hors d’Europe en 2020 ? La question ne sera pas tranchée avant quelques mois, au moins septembre, a prévenu la Dorna. Des raisons logistiques (restrictions de voyage mises en place pour lutter contre le coronavirus) et économiques (coûts d’aller rouler aussi loin pour des épreuves disputées sans public) menacent la tenue des événements outre-mer, même si les organisateurs ne perdent pas espoir, comme à Sepang (Malaisie). […]

[…] Aucun GP hors-Europe sans public en 2020 […]

[…] Aucun GP hors-Europe sans public en 2020 […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store