Aucun wild-card en 2019 : KTM s’explique



Ni Dani Pedrosa ni Mika Kallio ne participeront à des Grands Prix cette saison. Dans la révision de sa stratégie, KTM a décidé d’éviter les wild-cards en 2019.

Beaucoup de choses ont changé pour KTM en 2019. La marque autrichienne a désormais quatre machines en piste en MotoGP (l’équipe officielle Red Bull et le team satellite Tech3), ce qui lui permet de récolter plus de données. Pour appuyer ces quatre pilotes, deux essayeurs développent la RC16 : Dani Pedrosa et Mika Kallio.

Vous les observerez au guidon du prototype lors des journées d’essais. En revanche, il n’y a a priori aucune chance de les voir sur un Grand Prix cette année. « Des épreuves avec un wild-card en MotoGP ne sont pas au programme de KTM en 2019 », confirme sur Speedweek le PDG, Stefan Pierer.

Pour le cas Dani Pedrosa qui revient de blessure, les explications avaient déjà été données : « Dani ne veut plus prendre de risques. Il ne roulera plus si c’est pour être derrière. S’il n’était pas prêt à prendre des risques en 2018, il ne voudra pas le faire en tant que wild-card. Par conséquent, sa décision est parfaitement compréhensible pour nous. » (intégralité des déclarations ici)

En revanche, on a déjà vu Mika Kallio participer à plusieurs courses depuis l’arrivée de KTM en catégorie reine. Le Finlandais a fait 7 apparitions, obtenant parfois des résultats meilleurs que ceux des pilotes officiels. Ce qui avait d’ailleurs créé la confusion, car il était annoncé comme possible candidat à un guidon en MotoGP (lire ici). Alors, pourquoi ne pas lui laisser d’autres opportunités ?

« C’est une erreur que nous avons commis, explique Stefan Pierer. Nous avons effectué trop de piges au cours des deux premières années. Le pilote d’essai ne se concentre pas sur le travail du test, mais règle la moto en fonction de l’utilisation qu’il veut en faire au Grand Prix. Et il peut se blesser, comme c’est arrivé à Mika Kallio au Sachsenring. »

À ce titre, le Grand Prix de Catalogne ne risque pas de donner des envies à KTM quand on voit ce qui est arrivé à Aprilia : présent à Barcelone en tant que wild-card, Bradley Smith a finalement la course dans les graviers… et accroché son coéquipier Aleix Espargaro.

Witteveen : « KTM se bat face à des géants, il faut du temps »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
fred-bear

KTM un poids lourd dans ce championnat, très lourd pour ne pas dire un poids mort