Austin : Mir conteste sa pénalité



Sanctionné pour un contact avec Jack Miller à Austin, Joan Mir plaide contre la décision de la Direction de course car ce n’était « pas délibéré (…) Si c’est ça, alors nous ne pouvons plus doubler, et les courses perdent leur essence ».

Jack Miller contre Joan Mir, nouvel épisode. Après Losail, Assen ou Misano, ça a à nouveau chauffé en piste entre les deux adversaires à Austin.

Remonté sur le pilote Ducati, alors sixième, le champion du monde a tenté le tout pour le tout dans le dernier tour, avec un dépassement par l’intérieur au virage 16. Seulement, la trajectoire de Jack Miller était bien fermée, et Joan Mir est arrivé trop fort pour l’éviter. Ils se sont touchés, et l’Australien a dû lui céder sa place. Laquelle est finalement revenue à Enea Bastianini, qui a profité de l’incident pour doubler les deux d’un coup.

Les deux hommes se sont retrouvés après le drapeau à damiers, Joan Mir souhaitant présenter ses excuses à son adversaire. Lequel a laissé sa colère éclater, allant jusqu’à le saisir par le casque pour lui dire ce qu’il pensait. « Je l’ai attendu dans la ligne droite pour m’excuser, mais il m’a menacé à l’Australienne (rires). Je comprends qu’il était en colère, et je ne peux rien dire de mal à son sujet, convient-il. Je m’excuse. »

« Je veux premièrement m’excuser, parce que je n’aime pas causer un contact en dépassant. J’avais du mal à l’accélération et pour doubler, même si Miller était bien plus lent que moi, donc j’ai attendu le dernier tour pour préparer un dépassement. Je l’ai fait dans le premier secteur du circuit, dans une chicane, mais il m’a repassé dans la ligne droite, puis a essayé de fermer ses trajectoires. Il roulait un peu étrangement. Au virage 16, il a pris une trajectoire très serrée. Je me m’y attendais pas. J’y suis allé, et à ce moment-là, j’ai juste essayé d’éviter l’impact, mais je l’ai touché. Heureusement, nous ne sous sommes pas tombés, mais Bastianini est passé devant nous. »

Septième, Joan Mir a dû rendre une place sur tapis vert, pénalisé par la Direction de course pour sa manoeuvre. Une décision qu’il conteste. « C’est dommage parce que ce n’était pas un contact délibéré. (…) Je ne comprends pas la pénalité. Si c’est le cas, alors nous ne pouvons plus essayer de doubler, et les courses perdent leur essence. Les commissaires n’étaient pas les mêmes qu’au Qatar, quand la même chose m’est arrivée avec Jack. Peut-être étaient-ils en vacances dimanche », a-t-il ironisé.

Devancé par Fabio Quartararo (2e) et Francesco Bagnaia (3e), le pilote Suzuki ne peut mathématiquement plus jouer le titre de champion du monde. La médaille d’argent est encore possible, mais il va lui falloir reprendre les 26 points de retard qu’il accuse sur le deuxième. Sa troisième place, il doit la défendre face à un certain… Jack Miller, 28 points derrière.

Les résultats de la course ici, le classement du championnat .

✪ GP-Inside continuera à vous informer grâce à vous, abonnés ! Soutenez-nous pour 2€/mois (25€/an), accédez à tous les avantages (intégralité du contenu, concours-cadeaux…), renforcez l’indépendance de notre petite équipe (100 % sans pub en Premium) et participez au succès d’un média moto à votre service. Merci ! Devenir Premium

Austin, Championnat : Quartararo s’offre une première balle de match

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] et a depuis fait le tour des réseaux sociaux. Nous avons reporté la version de l’Espagnol (lire ici), voici celle de son adversaire, sans filtre […]