Petrux peut donc avoir de quoi s’inquiéter, car le pilote australien est en quête du guidon officiel pour 2020. Or, à Austin, Miller a devancé Petrucci de 13 secondes. D’autant plus que Ducati lui a demandé des tops-5, et il n’y est pas encore parvenu.

« Je ne peux  pas être content de cette course, reconnaît l’Italien. J’ai pris des points, mais mon classement ne me convient pas . Le début de course a été compliqué, dans le premier virage j’ai perdu 2 places. Je ne voulais pas trop solliciter les pneus pour dépasser Espargaro et Quartararo. J’ai réussi à les doubler et j’ai pu prendre un bon rythme. Je n’ai pas été à l’aise de tout le week-end, j’ai tout de même réussi à avoir un bon rythme mais cela n’a pas suffi ».

Petrucci a joué la prudence en attendant des jours meilleurs : « J’ai failli tomber, donc je me suis dit qu’il valait mieux garder les 10 points et la position au championnat. J’ai donc décidé que la 6e place était bonne. Je suis 5e du championnat mais nous ne sommes qu’à la troisième course. Il faut désormais poursuivre nos efforts : Jerez, Le Mans, les prochaines seront bien meilleures pour nous. Je suis très impatient d’y être. »