Australie, Marquez (1er) : Une course bien étudiée !



Marc Marquez a gagné à Phillip Island, alors qu’il estime que Maverick Viñales était le plus rapide. Le pilote Honda s’est imposé grâce à l’accomplissement de sa stratégie de course.

Qu’on se le dise : Marc Marquez ne veut plus perdre dans les derniers tours ! Après avoir été vaincu en Autriche (par Andrea Dovizioso) et en Grande-Bretagne (par Alex Rins), il a revu ses plans. Dernièrement, c’est lui qui s’était imposé de la sorte à Saint-Marin et en Thaïlande, contre Fabio Quartararo. Il faut maintenant ajouter l’Australie et sa victoire face à Maverick Viñales.

Tout n’avait pourtant pas bien commencé pour le pilote Honda. Aux essais, il semblait un peu en retrait par rapport à son rival espagnol. Ça s’est confirmé en course, lorsque Maverick Viñales est remonté et a pris la tête. « Je l’attendais, je savais qu’il était la cible, qu’il allait revenir après un mauvais départ.»

Mais Marc Marquez ne l’a pas laissé partir. Il a immédiatement suivi, au prix d’un dépassement musclé sur Cal Crutchlow. « Je me suis excusé car c’était à la limite, reconnaît-il à l’arrivée. Mais un moment crucial. Si sur ce tour je ne dépasse pas Cal et que Maverick prend une demi-seconde d’avance, la course est finie. J’ai donc attaqué à la limite et dépassé Cal car l’objectif, c’était Maverick. »

Le pilote Yamaha a produit l’effort et essayé de creuser l’écart. « Sur ses tours rapides il a énormément attaqué, en petit 1’29. C’était mon temps de qualification ! J’ai quand même réussi à le suivre à la limite, et puis j’ai continué d’attaquer et j’ai commencé à l’étudier », explique le vainqueur du jour, qui affirme que « aujourd’hui, Maverick était plus rapide ».

Après avoir passé 16 tours dans ses échappements, Marc Marquez s’est porté en tête à l’entame du dernier tour, comme il l’avait prévu. « Mon plan était de le passer dans la ligne droite puis fermer toutes les portes. Mais d’un coup il s’est mis à pleuvoir, donc je me demandais ce qui allait se passer. J’essayais de freiner très tard, je glissais de l’arrière en entrée de courbe car je n’avais plus de pneu. Dans le virage 10 il m’avait déjà doublé 2 fois. Je suis entré très fort en freinant très fort aussi, mais je ne savais pas qu’il avait chuté. S’il m’avait passé j’aurais eu une seconde chance avant la ligne d’arrivée. »

À l’arrivée, l’Espagnol s’impose pour la 11e fois de la saison. Il a désormais 375 points au compteur ; s’il en marque encore 8, il battra le record de points marqués en une saison, détenu par Jorge Lorenzo depuis 2010 (383).

Classement MotoGP après Phillip Island (17/19) : 1. Marquez 375, 2. Dovizioso 240 (-135), 3. Rins 183 (-192), 4. Viñales 176 (-199), 5. Petrucci 169 (-206), 6. Quartararo 163 (-212), 7. Rossi 153 (-222), 8. Jack Miller 141 (-234), 9. Crutchlow 133 (-242), 10. Morbidelli 105 (-270)… Classement complet ici

[Vidéo] Marquez VS Viñales et la chute

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store