Australie, MotoGP : Marquez triomphe de Viñales !



Vainqueur en 2018 et auteur de la pole, Maverick Viñales était le favori du Grand Prix d’Australie. Marc Marquez l’a vaincu dans le dernier tour, avant que le pilote Yamaha ne chute en préparant sa réplique.

Au premier virage du circuit de Phillip Island, une Yamaha vire en tête mais pas celle du poleman, Maverick Viñales ; c’est Valentino Rossi ! Derrière lui, déjà un événement avec la chute de Danilo Petrucci… qui entraîne Fabio Quartararo ! Le Français s’était fait une chaleur et semblait tirer tout-droit, mais l’Italien l’a percuté avant qu’il ne soit dans l’herbe.

Un groupe de tête surprenant se forme : Valentino Rossi mène devant Cal Crutchlow et Andrea Iannone. Le Docteur se fait même doubler par les deux hommes au 4e tour, avant de perdre ensuite pied en se faisant passer par Marc Marquez, Maverick Viñales et même Aleix Espargaro. Neuf pilotes mènent la course, avec les Honda de Cal Crutchlow et Marc Marquez en tête devant un Andrea Iannone qui se bat malgré une Aprilia aux performances inférieures.

Après avoir manqué son départ, Maverick Viñales remonte petit à petit. Il double Marc Marquez à 19 tours de l’arrivée, puis Cal Crutchlow quelques virages plus tard ; le voilà en tête. Marc Marquez sent le danger et va au contact avec Cal Crutchlow pour se mettre à la poursuite du pilote Yamaha, qui a dominé tous les essais du week-end.

Le rythme imprimé par les leaders fait exploser le groupe : Maverick Viñales et Marc Marquez s’en vont, Cal Crutchlow tente de s’accrocher à eux, et le reste du peloton se trouve rapidement à 2 secondes, puis 3, puis 4. Le Britannique lâche prise à son tour et on se dirige vers un duel 100 % espagnol pour la victoire.

En retrait en début de course, les pilotes Ducati mènent la charge : Andrea Dovizioso, Francesco Bagnaia et Jack Miller font leur place dans le groupe à la lutte pour la 4e place, et s’attaquent à Valentino Rossi. Pendant ce temps, les nuages menacent et la pit-lane s’agite. Les équipes commencent à préparer les motos en cas d’arrivée de la pluie.

Marc Marquez étudie le pilotage Maverick Viñales, coupe volontairement, patiente. Le round d’observation s’achève dans le dernier tour : le pilote Honda prend les commandes dans la ligne droite des stands. Maverick Viñales s’accroche, prépare une attaque dans le virage 10… et chute ! Une réaccélération trop forte lui fait perdre l’arrière à quelques mètres de l’arrivée.

Doublé Honda avec Marc Marquez qui s’impose devant Cal Crutchlow. La chute de Maverick Viñales offre le podium à Jack Miller, à domicile ! Ambiance incroyable à Phillip Island pour le pilote Ducati, héros local du public. Il est le premier Australien sur le podium ici depuis Casey Stoner en 2012.

Arrivé dans la roue de son coéquipier, Francesco Bagnaia (4e) obtient le meilleur résultat de sa carrière. Même chose pour Joan Mir (5e), parvenu à se défaire d’Andrea Iannone (6e) et Andrea Dovizioso (7e) sur le fil. Coup de chapeau à Andrea Iannone, qui n’avait jamais fait aussi bien sur Aprilia. Les deux pilotes de la marque sont dans le top-10 car Aleix Espargaro finit 10e.

Valentino Rossi termine 8e à l’issue d’une course faite de hauts et de bas. Il est le meilleur pilote Yamaha à l’arrivée. Pour son retour à la compétition, Johann Zarco finit 13e dans la roue de son ancien coéquipier Pol Espargaro. Bon dernier, Jorge Lorenzo arrive à 66 secondes de Marc Marquez, et à 40 secondes de Johann Zarco..

Au classement général, Andrea Dovizioso est officiellement vice-champion du monde. Les chutes de Maverick Viñales, Danilo Petrucci et Fabio Quartararo permettent à Alex Rins, 3e, de reprendre un peu d’oxygène. Le Français reste toutefois leader du classement des pilotes satellites, avec désormais 22 points d’avance sur Jack Miller.

Pos Pilote Km/h Chrono Pts
1
#93
Marc MARQUEZ
Repsol Honda Team
176.9 40’43.729 25
2
#35
Cal CRUTCHLOW
LCR Honda CASTROL
176.0 +11.413 20
3
#43
Jack MILLER
Pramac Racing
175.8 +14.499 16
4
#63
Francesco BAGNAIA
Pramac Racing
175.8 +14.554 13
5
#36
Joan MIR
Team SUZUKI ECSTAR
175.8 +14.817 11
6
#29
Andrea IANNONE
Aprilia Racing Team Gresini
175.8 +15.280 10
7
#4
Andrea DOVIZIOSO
Ducati Team
175.8 +15.294 9
8
#46
Valentino ROSSI
Monster Energy Yamaha MotoGP
175.7 +15.841 8
9
#42
Alex RINS
Team SUZUKI ECSTAR
175.7 +16.032 7
10
#41
Aleix ESPARGARO
Aprilia Racing Team Gresini
175.7 +16.590 6
11
#21
Franco MORBIDELLI
Petronas Yamaha SRT
175.1 +24.145 5
12
#44
Pol ESPARGARO
Red Bull KTM Factory Racing
175.0 +26.654 4
13
#5
Johann ZARCO
LCR Honda IDEMITSU
175.0 +26.758 3
14
#17
Karel ABRAHAM
Reale Avintia Racing
173.7 +44.912 2
15
#55
Hafizh SYAHRIN
Red Bull KTM Tech 3
173.7 +44.968 1
16
#99
Jorge LORENZO
Repsol Honda Team
172.2 +1’06.045 0

#12
Maverick VIÑALES
Monster Energy Yamaha MotoGP
177.0 1 tour 0

#82
Mika KALLIO
Red Bull KTM Factory Racing
173.2 3 tour 0

#53
Tito RABAT
Reale Avintia Racing
165.9 24 tour 0

#20
Fabio QUARTARARO
Petronas Yamaha SRT
0

#9
Danilo PETRUCCI
Ducati Team
0

Classement MotoGP après Phillip Island (17/19) : 1. Marquez 375, 2. Dovizioso 240 (-135), 3. Rins 183 (-192), 4. Viñales 176 (-199), 5. Petrucci 169 (-206), 6. Quartararo 163 (-212), 7. Rossi 153 (-222), 8. Jack Miller 141 (-234), 9. Crutchlow 133 (-242), 10. Morbidelli 105 (-270)… Classement complet ici

La grille MotoGP 2020 est complète !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

8
Poster un Commentaire

7 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Résultats de la course, cliquez ici […]

Dude

Bell course, dommage pour Maverick: il ne faudrait pas que Marquez gagne tout quand même. Sinon, Zarco 13eme et derrière Espargaro… Est-ce que ça valait vraiment la peine de faire tout ce foin pour finalement se retrouver exactement à la même place? Et encore, il y a eu pas mal de chutes devant sinon il faisait 17 ou 18. Quand on compare à la facilité avec laquelle il avait été devant immédiatement avec la Tech3 dès sa première course, il paraît quand même clair maintenant que la moto était la principale raison de ses performances. Quant à Lorenzo, en supposant… Lire la suite »

Jaig Rossi

Ouais mais avec tech3 il a roulé à l’inter-saison, les tests d’hiver. Ici il découvre littéralement la Honda, sans parler des essais qui n’ont pas été faciles avec le vent et la pluie.
Quant à Marquez, une belle baltringue encore. Il est champion du monde mais trouve le moyen d’attendre le dernier tour pour passer vinales. Pas sport du tout et tout naze à regarder.
Bon, Rossi. commentaire sur sa page.

[…] Résultats complets du Grand Prix d’Australie, cliquez ici […]

[…] Australie, MotoGP : Marquez triomphe de Viñales ! […]

[…] Résultats complets du Grand Prix, cliquez ici […]

[…] Australie, MotoGP : Marquez triomphe de Viñales ! […]

[…] C‘est important pour moi de pouvoir faire un pas en avant l’an prochain. » Lors de la course de Phillip Island, en octobre dernier, il a montré qu’il savait toujours se battre avec les […]