Australie, Zarco (J1) : « Une grosse marge de progression »



Le premier contact de Johann Zarco avec la Honda à Phillip Island est positif : il doit apprendre « pas à pas » à la dompter, mais sent qu’il y a du potentiel.

Deux mois après s’être séparé de la KTM RC16, Johann Zarco a retrouvé le guidon d’une MotoGP ce vendredi en Australie. Le Français a découvert la Honda RC213V. Une absence qui ne le déstabilise pas : « C’est comme si je n’étais jamais parti. C’est vrai que j’ai raté trois Grands Prix, mais beaucoup de pilotes en ratent à cause de blessures par exemple », expliquait-il à l’issue de sa première journée.

Une journée qui s’est déroulée en trois temps : une séance 1 disputée sur le mouillé (13e), une séance 2 sur le sec (15e), une courte séance 3 d’essais de pneus également disputée sur le sec (14e). Le Français confirme d’ores et déjà qu’avec cette moto, le top-10 est possible. « Je ne me sens pas très bien car il me manque de la confiance, et malgré ça je ne suis pas très loin du top-10. La confiance ne viendra pas immédiatement mais petit à petit. Plus j’aurai de confiance, plus facile sera le travail. »

Johann Zarco a fait ses premiers tours sous la pluie, sur une piste piégeuse, et il ne s’en plaint pas. « Ce n’était pas simple car c’est difficile de trouver la confiance sur le mouillé, mais quand il pleut on va moins vite. J’avais donc plus de temps pour m’adapter à la moto. Dans ces conditions, très froides, ça faisait un peu peur, mais même comme ça je n’étais pas très lent, donc c’est positif. »

La FP2 fut sa première session sur le sec, sur une des pistes les plus rapides du calendrier. « Il faut vraiment faire confiance à la moto », et c’est ce sur quoi il travaille. « Pas à pas j’ai pu m’améliorer, pas assez pour être dans le top-10 mais comme j’ai démarré de loin, j’ai pu reprendre un peu de temps. Lors de la séance d’essais de pneus, j’étais immédiatement dans un meilleur rythme. »

Au cumul des séances, Johann Zarco a bouclé son meilleur tour en 1’30.441. Il est 15e à 1,6 secondes du meilleur temps de Maverick Viñales, et 650 millièmes de la 10e place d’Aleix Espargaro. De la pluie étant prévue en FP3, il devra sans doute passer par la séance de repêchage Q1. Mais son objectif, pour le moment, est de continuer à s’adapter à la moto.

« Petit à petit j’ai retrouvé de la confiance, je dois donner beaucoup d’énergie pour y parvenir. Je suis content de voir qu’il y a une grosse marge de progression, et il va falloir rester concentré tout le week-end. Il sera difficile de trouver la limite de cette moto », prévient-il d’emblée. Il faut donner du temps au temps.

Résultats de la FP2, cliquez ici.

Johann Zarco : « Mon futur, pour l’instant c’est 3 courses »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de