Autriche : Avintia fait parler la télémétrie pour disculper Zarco



L’équipe de Johann Zarco affirme que ses données du Grand Prix d’Autriche montrent qu’il n’a pas freiné plus tôt pour gêner Franco Morbidelli lors de leur accident, comme il en a été accusé.

Johann Zarco essuie de nombreuses critiques depuis son accrochage avec Franco Morbidelli, pendant la course de Spielberg. Le pilote italien l’accuse d’avoir bloqué les freins sous son nez au bout de la ligne droite, après l’avoir doublé, et ce afin de l’empêcher de repasser. Une manoeuvre jugée dangereuse car effectuée à plus de 300 km/h, à un endroit délicat de la piste.

Dimanche soir, le Français promettait que cette interprétation était erronée, qu’il n’avait pas cherché à gêner ou bloquer Franco Morbidelli. Ce lundi, son équipe, Hublot Reale Avintia Racing, a fait savoir que les données relevées pendant la course disculpaient Johann Zarco : au moment où s’est produit l’accident, son freinage au virage 3 était plus tardif que dans les 8 tours précédents.

« Johann Zarco est très affecté après les commentaires et déclarations qui sont survenus, parce qu’il n’a à aucun moment eu l’intention de faire une manoeuvre qui mettrait un autre concurrent en danger, lit-on dans le communiqué de presse qui a été diffusé. Il a cependant tenu à s’excuser et mettre les choses au clair avec tous les pilotes impliqués dans cet accident. À ce sujet, la télémétrie a montré qu’au moment de l’accident, Zarco a freiné au virage 3 plus tard que lors des autres tours de la course. Par conséquent, cette analyse montre que son intention n’a jamais été de gêner le freinage de Morbidelli et l’enfermer dans sa trajectoire. »

Pour Franco Morbidelli, Johann Zarco n’a pas pris une bonne trajectoire et effectué une manoeuvre acceptable. Il attend des sanctions. « Nous allons en parler jeudi (avant le Grand Prix de Styrie), explique-t-il. Je pense que chaque fois que deux pilotes chutent, c’est courant d’appeler ça ‘incident de course’ et dire que la situation est réglée… Mais cet ‘incident de course’ est arrivé à 310 km/h. C’est une grande chance d’être en un seul morceau, mais quelqu’un doit payer pour cette erreur. »

Autriche, Espargaro : « Si une moto avait percuté Rossi… »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Autriche : Avintia fait parler la télémétrie pour disculper Zarco […]

[…] position, alors qu’ils arrivent à plus de 300 km/h. Son équipe affirme d’ailleurs que ses données le disculpent : lors de l’accident, Johann Zarco a freiné plus tard que […]