Autriche : Bayle en défense de Zarco



Après avoir analysé les images de l’accident du Grand Prix d’Autriche, Jean-Michel Bayle livre son verdict et essaie de montrer, images à l’appui, que Johann Zarco n’est pas responsable de son accrochage avec Franco Morbidelli.

Nous avons fait le choix de reporter le texte entier publié par Jean-Michel Bayle, sans en toucher un mot ni le mettre ne forme. Il est disponible dans sa version originale ci-dessous. Nous mettons après cela les sept clichés également mis en ligne par JMB, car l’ex-pilote de Grand Prix s’en sert dans son raisonnement.

Jean-Michel Bayle : « Bonjour, voici mon avis sur l’accident du dernier Grand-Prix entre Johann Zarco et Franco Morbidelli.

La première des choses est mon expérience personnel apprise grâce aux conseils des plus grands champions, Kenny Roberts et Wayne Rainey, deux de mes managers de team.

1) Ne freine jamais derrière un pilote, car a 300 km/h et le phénomène d’aspiration tu n’as pas l appuis de l’air contre toi et ta moto et forcement tu vas pas ralentir aussi fort que la moto qui est devant toi…

2) Donc essaye toujours de pouvoir avoir une trajectoire pour te décaler à droite ou à gauche pour ne pas percuter la moto devant toi si tu n’arrives pas a ralentir aussi fort qu’elle.
Dans la photo 001 Johann double Morbidelli par la gauche grâce a l’accélération de sa Ducati meilleur que la Yamaha, en plus il va droit donc a une trajectoire plus courte de 1 ou 2 mètres donc il le double par la gauche.

Dans la photo 001 bis on voit les trajectoires logiques des deux pilotes et Morbidelli sait tres bien que Johann ne va pas pouvoir prendre la trajectoire normale qui permet d’avoir une moto plus droite lors du freinage… Morbidelli a bien vu Johann sur sa gauche car il est devant lui de plus d’une longueur de moto… La seule solution pour Morbidelli est de recouper la trajectoire et de croiser derrière Johann. Je pense que c’est ce qu’il voulais faire mais a vouloir croiser la trajectoire trop prêt de la moto de Johann il s’est fait surprendre quand Johann a coupé les gaz pour freiner.

Voila alors la faute a qui ? en tout cas pas a Johann qui n’a fait que doubler un autre concurrent sur le circuit.

Le principal est quand même d’avoir eu aucun blessé grave quand on voit la suite de l’accident. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] chez Johann Zarco et tous ceux qui ont pris sa défense. Jean-Michel Bayle a par exemple essayé de démontrer, images à l’appui, que le pilote Ducati n’a fait « que doubler un concurrent », et […]