Autriche, Dovi (1er) : « Saisir l’opportunité de me battre pour le titre »



Andrea Dovizioso à Spielberg, troisième ! Le pilote Ducati s’est imposé pour la troisième fois de sa carrière sur la piste autrichienne, ce dimanche. Une victoire synonyme de retour au sommet, puisque sa dernière remontait à un an, au 11 août 2019, justement sur le Grand Prix d’Autriche 2019. Elle intervient surtout à un moment particulier de sa carrière, puisque le vice-champion du monde MotoGP a annoncé, la veille, qu’il quitterait l’escadron Ducati à la fin de la saison 2020, après huit années de collaboration. 

Samedi soir, il jurait que cette décision n’allait pas l’affecter de manière négative. Ce serait même tout l’inverse : Andrea Dovizioso a fait ce choix pour libérer son esprit et ne penser qu’à la course. Il nie également avoir gagné avec un désir de revanche, comme pour prouver sa valeur à Ducati après cette histoire. Pour lui, l’essentiel est de penser à la course, la course et encore la course, répète-t-il.

« Je suis concentré sur le championnat, quel que soit mon avenir. L’essentiel est d’être compétitif, d’être prêt pour la course. C’est mon objectif, que mon avenir soit avec Ducati ou pas. J’ai l’opportunité de me battre pour le titre et je veux l’exploiter », a-t-il déclaré après avoir soulevé le trophée de vainqueur du Grand Prix d’Autriche.

L’Italien souligne aussi que son départ de chez Ducati a été bien réfléchi, donc qu’il ne lui tracasse pas l’esprit de façon démesurée. « Une telle décision ne se prend pas du jour au lendemain, nous en parlions depuis beaucoup de temps. » « Rien n’a changé car cette situation était la même ces deux dernières semaines », ajoute-t-il. Et il promet de maintenir le même état d’esprit dans les prochaines.

Aux avant-postes dès le début de la première course, Andrea Dovizioso a été stoppé par le drapeau rouge sorti à cause de l’accrochage Zarco-Morbidelli. Il était alors deuxième, à la poursuite de Pol Espargaro. Comment voir les images – effroyables – de la chute et repartir à 100 % quelques minutes plus tard ? « Nous sommes humains, mais dans certains cas il ne faut pas être trop humain, répond-il. Si vous êtes trop rationnel, vos ne pouvez pas pousser à la limite. Donc il faut simplement se concentrer sur ce que l’on fait. Nous savons que c’est la mauvaise facette de notre sport. Aujourd’hui il y a eu deux mauvais accidents et je suis content que personne ne soit blessé. »

Reparti avec les leaders au second départ, Andrea Dovizioso ne s’est pas précipité, menant bataille face à Pol Espargaro, Alex Rins, Joan Mir ou encore Jack Miller, avant de prendre l’avantage à la mi-course. Il était un ton au-dessus de ses adversaires sur la distance. À l’exception, peut-être, d’Alex Rins, qui a chuté en essayant de le doubler. Le pilote Suzuki a peut-être manqué de patience. « Cela aurait été dur de battre Rins s’il n’était pas tombé », reconnaît-il.

Les soucis rencontrés sur la moto ces dernières semaines ne sont pas tous réglés, prévient-il. Cela concerne notamment les nouveaux pneumatiques Michelin. « Tous les pilotes ont des hauts et des bas. Il suffit de changer un peu la façon de piloter pour que rien ne marche, ou qu’au contraire tout aille bien. Aujourd’hui j’étais compétitif mais je ne me sens toujours pas parfaitement à l’aise. Il nous manque encore quelque chose, mais ce circuit nous aide par rapport aux caractéristiques de notre moto. J’ai amélioré le freinage, maintenant nous devons améliorer le milieu de virage et la première partie de l’accélération si nous voulons nous battre avec les Yamha et Suzuki sur les autres pistes. Disons que nous avons déjà fait plus de 50 % du travail.  »

« J’ai gagné mais nous devons améliorer certains aspects, parce que je crois que ce sera un peu plus difficile sur d’autres pistes, et si nous voulons rester dans la bagarre à chaque course, nous devons le faire. » La bagarre, c’est aussi celle pour la couronne mondiale. L’Italien s’est relancé et figure désormais à la deuxième place du championnat, à 11 points de Fabio Quartararo. Il a mathématiquement l’opportunité de prendre les commandes le week-end prochain, pour la deuxième course de Spielberg.

Championnat MotoGP après le GP d’Autriche : 1. Quartararo 67 pts, 2. Dovizioso 56 (-11), 3. Viñales 48 (-19), 4. Binder 41 (-26), 5. Rossi 38 (-29)… Classement complet ici

Autriche, MotoGP : Dovi retrouve la gloire

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de