Autriche, Espargaro (16e) : « Je ne sais pas quoi dire ni quoi faire d’autre »



Pol Espargaro a terminé seizième d’un Grand Prix d’Autriche où il n’a jamais été dans le coup. Arrivé 43 secondes après le vainqueur, celui qui, un an plus tôt, se battait pour la victoire avec la KTM à Spielberg, est perdu au guidon de la Honda.

Pol Espargaro : « Il m’est arrivé la même chose qui nous est arrivée jusqu’à présent : je n’ai pas d’adhérence à l’arrière, je glisse dans les lignes droites, je ne peux pas accélérer ou arrêter la moto où je veux. Je suis lent, c’est tout. Mon style de pilotage repose sur l’adhérence à l’arrière et je n’en ai pas. C’est compliqué, parce que c’est comme devoir réapprendre à tout faire. »

« Je ne sais pas comment résoudre ces problèmes. Nous avons essayé de nombreuses configurations différentes depuis le Qatar. Je ne sais pas quoi dire ni quoi faire d’autre. L’année dernière, j’ai décroché la pole et me suis battu pour gagner dans les deux courses à Spielberg, donc c’est douloureux. »

« Tout le monde travaille dur, mais les courses passent, les résultats ne viennent pas et ma frustration grandit. Je ne peux pas piloter comme je veux. Honda essaie et nous n’abandonnerons pas, mais cette situation est difficile. »

« Je vais copier Marc » : Espargaro veut passer en mode Marquez

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Daniel Kerloc'h
1 mois il y a

Le Calimero de la moto GP

Garfield50
1 mois il y a

Du coup, il comprend la situation de Johann Zarco il y a deux ans….. C’était beau de critiquer notre pilote Français, mais aujourd’hui le karma frappe fort.

Jérôme BRACCINI
1 mois il y a

Il ne suffit pas de savoir essorer la poignée d’une bonne KTM. Un pilote de MotoGp d’aujourd’hui doit aussi être un bon metteur au point. Demandez à Fabio. Popol n’est pas compétant, c’est tout.

Daniel Kerloc'h
1 mois il y a

Oui, il a développé chez KTM, un tracteur GP qu’il était le seul à pouvoir piloter. Heureusement, Pedrosa a repris tout cela pour en faire une des meilleures motos du plateau.
Il espère sans doute que Massey Ferguson s’engage en moto GP, pour en devenir le metteur au point et pilote numéro un.
Mais popol a toujours le melon pour l’instant.
Il est comme le coq français, même avec les deux pieds dans la merde, il chante encore.

Pascal
1 mois il y a

Le melon commence à dégonfler?

[…] Autriche, Espargaro (16e) : « Je ne sais pas quoi dire ni quoi faire d’autre » […]