Autriche, Espargaro (J1) : Frustration transformée en performance



Déçu par son résultat final à Brno, Pol Espargaro a « roulé en colère » à Spielberg et ça lui a réussi. Il a le meilleur temps du vendredi et va « essayer de garder cet état d’esprit » pour la suite du week-end. 

Fabio Quartararo a prévenu : les pilotes KTM seront redoutables au Grand Prix d’Autriche, parce qu’ils sont dans une bonne dynamique et qu’ils ont effectué des essais sur la piste de Spielberg. Les résultats de la première journée confirment ce que redoutait le Français, avec Pol Espargaro au sommet de la feuille des temps.

L’Espagnol a dominé la quasi-totalité de la première séance d’essais libres, améliorant ses chronos à chaque run : 1’24.772, puis 1’24.685, puis 1’24.193. Ce-dernier, le meilleur, a été réalisé dans la roue d’Andrea Dovizioso. Il se sent à l’aise et n’a pas ressenti le besoin de rouler en FP2, alors que le circuit séchant empêchait toute amélioration.

« Je me suis senti bien dès le début de la première séance. C’est un circuit où il faut freiner tard et notre moto correspond très bien à ce type de style de pilotage. J’ai aussi été bon ici dans le passé, mais aujourd’hui j’avais de très bonnes sensations et les chronos sont rapidement arrivés. »

« Nous savions que les conditions allaient être difficiles en FP2, donc tout le monde a mis des pneus neufs à la fin de la FP1, mais nous avons été les plus rapides. Quoi qu’il arrive demain nous avons un bon chrono, mais bien sûr demain nous allons devoir donner encore un peu plus. »

Pol Espargaro retrouve les avant-postes cinq jours après un Grand Prix de République-Tchèque où il n’a pas manqué d’exprimer sa colère. D’abord après la qualification, où il estime qu’on lui a injustement fait manquer une première ligne à cause d’une mauvaise signalisation de drapeau jaune ; puis après la course, où il rend Johann Zarco responsable de sa chute alors qu’il jouait le podium. Cette frustration a été transformée en vitesse ce vendredi.

« Nous sortons d’un week-end très frustrant. Le test que j’ai fait lundi (à Brno), après la course, a été très bien, car il m’a permis de mettre tout le négatif de côté. J’ai été rapide et ça a été comme retrouver des sensations positives. Aujourd’hui je suis sorti en piste en voulant vraiment faire des tours rapides, je roulais en colère et je vais essayer de garder cet état d’esprit, car il semble que ça fonctionne. »

Le pilote KTM admet au micro de Sky Sport que les essais menés au Red Bull Ring de Spielberg en amont du Grand Prix facilitent les choses, tout en soulignant que tout ne repose pas là-dessus.

« Bien sûr, commencer avec des réglages que nous savons performants rend les choses plus faciles, mais le problème est que les pneus ont changé. Lorsque nous avons fait des essais ici, les pneus étaient complètement différents et ont posé des problèmes que nous n’avions pas aujourd’hui. Pendant les essais nous avons eu un gros tremblement et la moto a beaucoup bougé dans la ligne droite, ce qui n’est pas arrivé aujourd’hui. »

GP d’Autriche – Chronos du vendredi, cliquez ici

Programme/horaires du GP d’Autriche, cliquez là

Crédit photo : KTM Racing

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store