Autriche, Moto2 : Jorge Martin intraitable



Jorge Martin était le plus fort à Spielberg. Il remporte sa première victoire en catégorie Moto2, pour la course nationale de son employeur KTM et du sponsor principal de son équipe, Red Bull. Luca Marini et Marcel Schrötter complètent le podium.

S’il fallait en gagner une, pour Jorge Martin, c’est celle-là. Déjà monté trois fois sur le podium en Moto2, l’Espagnol s’est hissé sur la plus haute marche pour la première fois ce dimanche, lors d’un Grand Prix d’Autriche où il était au-dessus de ses adversaires. Cela ne pouvait pas mieux tomber, car il offre une victoire à domicile aux Autrichiens de KTM et Red Bull, propriétaires du circuit. Son succès arrive au bon moment, car Martinator est candidat à un passage en MotoGP en 2021 et sait qu’il reste encore une opportunité d’y aller avec Ducati.

La course :

Qualifié en première ligne et homme le plus rapide du warm-up, Jorge Martin bondit à l’extinction des feux et fait le holeshot. L’Espagnol tente d’imprimer le rythme d’entrée de jeu et se met à l’abri de toute attaque de Marcel Schrötter, second. Derrière, le peloton se met en ordre de bataille. Le leader du championnat, Enea Bastianini, est dans le coup pour le podium. Son dauphin Luca Marini, parti huitième, commence à récupérer des positions. Il double Aron Canet, Enea Bastianini, Remy Gardner (…) et se retrouve troisième, à l’assaut de Marcel Schrötter.

Mais sa remontée s’achève à l’entame du 4e tour. À la lutte pour les places du podium, Enea Bastianini chute à la sortie du premier virage, qui commande une longue ligne droite. Sa Kalex reste au milieu de la piste mais une vingtaine de pilotes doivent encore passer derrière lui. Tous tentent de l’esquiver, Hafizh Syahrin ne peut l’éviter. Le Malaisien prend la moto de plein fouet et décolle du sol. Le choc est violent, les débris volent et les images sont horribles à voir. Edgar Pons et Andi Farid Izdihar sont aussi impliqués dans l’accident. Ils sont visiblement tombés après les deux premiers pilotes, en essayant de les éviter.

Le drapeau rouge est immédiatement sorti pour arrêter la course. Hafizh Syahrin reste au sol et est pris en charge par les médecins, puis évacué de la piste. La brutalité du choc et les images font craindre le pilote, mais « tous les pilotes sont conscients », indiquent rapidement les médecins. « Le pilote va bien, avec beaucoup de contusions, particulièrement à la hanche, mais il est toujours resté conscient », rassure Gino Borsoi, de l’équipe Aspar, à la télévision espagnole DAZN.

Nouveau départ, pour 13 tours. Jorge Martin est à nouveau le plus vif au départ, mais Luca Marini se glisse dans ses échappements. Derrière eux, un paquet de plusieurs pilotes se bat pour la troisième place, mais Marco Bezzecchi le fait exploser en se manquant sur un gros freinage. Personne ne chute mais ils se gênent et permettent aux deux leaders d’ouvrir le gap : une seconde d’avance.

Remy Gardner passe troisième et se lance à leur poursuite. L’Australien récupère quelques centièmes mais part à la faute au 5e tour, laissant Jorge Martin et Luca Marini seuls en tête. La troisième position revient à Marcel Schrötter, à l’abri de toute attaque puisque le quatrième, Sam Lowes, est à un peu moins de 2 secondes. Le vainqueur du Grand Prix du Qatar, Tetsuta Nagashima, abandonne après être tombé.

Jorge Martin ne commet aucune erreur et maintient Luca Marini à distance. L’Italien ne lâche rien mais l’Espagnol est le plus fort ce dimanche. L’écart franchit le cap de la seconde à 5 tours de l’arrivée, puis continue de grandir. Troisième, Marcel Schrötter parvient aussi conserver son avantage sur les pilotes qui le suivent.

Les regards se tournent donc vers la lutte pour la quatrième place entre Sam Lowes, Xavi Vierge et Marco Bezzecchi. Les trois hommes ne manquent pas de panache, se passent et se repassent à chaque tour, allant parfois au contact. Sam Lowes semble le plus en délicatesse, mais il parvient tout de même à sortir vainqueur de la lutte devant Xavi Vierge et Marco Bezzecchi.

Sept secondes plus tôt, Jorge Martin a franchi la ligne d’arrivée en vainqueur, pour la première fois de sa carrière dans la catégorie. Le pilote espagnol se relance, tandis que Luca Marini enregistre un bon résultat et marque de gros points dans la course au titre, qu’il mène après la chute d’Enea Bastianini. Marcel Schrötter retrouve le podium après plus d’un an de disette.

Xavi Vierge (5e) enregistre son meilleur résultat de l’année, tout comme Thomas Lüthi (7e) qui égale sa performance de Jerez 2. Augusto Fernandez (8e) confirme son retour progressif aux avant-postes. Aron Canet (9e) est à nouveau le meilleur rookie du week-end. Joe Roberts (10e) complète le top-10 une semaine après son podium de Brno. Dominique Aegerter, présent pour remplacer Jesko Raffin sur la NTS, marque ses premiers points de l’année avec une belle 12e place, derrière un Lorenzo Baldassarri (11e) à nouveau décevant.

Les commandes du classement général changent de propriétaire : Luca Marini profite de son podium et de la chute d’Enea Bastianini pour prendre les devants, avec 5 points d’avance sur l’Italien. Jorge Martin remonte à la troisième place, à égalité avec Sam Lowes, à 19 longueurs du leader.

Classement du Grand Prix d’Autriche Moto2 :

Championnat Moto2 après le GP de République-Tchèque : 1. Marini (78), 2. Bastianini 73 (-5), 3. Martin 59 (-19), 4. Lowes 59 (-19), 5. Nagashima 55 (-23)… Classement complet ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Autriche, Moto2 : Jorge Martin intraitable […]