Autriche, MotoGP : Dovi retrouve la gloire



Andrea Dovizioso n’avait plus gagné depuis le Grand Prix d’Autriche 2019. Un an plus tard, et alors qu’il vient d’annoncer son départ de chez Ducati, l’Italien renoue avec le succès sur le Red Bull Ring de Spielberg. Joan Mir et Jack Miller complètent le podium inédit d’une course folle.

La course :

Jack Miller profite de sa première ligne pour claquer le holeshot, suivi par Andrea Dovizioso et Pol Espargaro. Les pilotes Ducati et KTM partent bien, pas ceux de Yamaha : Maverick Viñales glisse de la pole à la 5e place, alors que Fabio Quartararo se retrouve 8e après s’être fait enfermer. Joan Mir est aussi devant, comme son coéquipier Alex Rins mais il se manque et se retrouve 11e.

Cinq hommes se détachent : Jack Miller, Andrea Dovizioso, Pol Espargaro, Joan Mir et Maverick Viñales. Mack tente de passer 4e dans le 4e tour mais fait une erreur, ce qui permet à Fabio Quartararo de s’infiltrer et rentrer dans le top-5.  Jack Miller est bien installé aux commandes, pendant que les hommes derrière lui se battent. Plus loin, les pilotes KTM Miguel Oliveira et Brad Binder remontent : le Portugais est 7e, le Sud-Africain 11e.

Maverick Viñales commet une nouvelle erreur au 6e tour en tentant de doubler Fabio Quartararo au freinage. En se ratant, l’Espagnol gêne le Français et ouvre la porte à Miguel Oliveira, nouveau 5e. Il s’est visiblement passé quelque chose sur la moto de Fabio Quartararo, car il manque totalement son virage suivant, tire tout-droit et repart dernier. Au même moment, la course connait son premier changement de leader avec Pol Espargaro qui prend le meilleur sur Jack Miller.

Le pilote KTM mène devant la Ducati de l’Australien et la Suzuki de Joan Mir. Andrea Dovizioso est 4e mais au contact, Miguel Oliveira 5e repoussé à un peu plus d’une demi-seconde. Pol Espargaro enchaîne les records du temps, pendant qu’Andrea Dovizioso trace sa voie jusqu’à la 2e position.

Mais l’Italien est coupé dans son effort par un drapeau rouge au 9e tour, causé par un incident survenu entre Johann Zarco et Franco Morbidelli alors qu’ils se battaient pour la 8e place. Les deux hommes venaient de passer le premier virage et étaient dans la longue ligne droite, qui ressemble presque à une courbe car les pilotes doivent faire gauche-droite-gauche. Johann Zarco a profité de la puissance de la Ducati pour doubler. Mais un changement de trajectoire au bout de la ligne droite l’a fait se retrouver sur la ligne de Franco Morbidelli, qui n’a rien pu faire pour l’éviter. L’arrière de la Ducati a accroché l’avant de la Yamaha, et les deux hommes sont violemment tombés.

Les deux motos ont elles traversé la piste à très grande vitesse, et celle de Johann Zarco a percuté un mur de sécurité. Elles sont passées à quelques millimètres d’écraser Maverick Viñales et Valentino Rossi, qui étaient alors 5e et 6e. La catastrophe a été évité de justesse. On a vu un Valentino Rossi choqué au moment de rentrer au box.

Johann Zarco va bien et est immédiatement allé voir Franco Morbidelli, resté à terre durant quelques minutes. L’Italien a été pris en charge par l’équipe médicale, a été évacué sur civière puis s’est finalement relevé. Plus de peur que de mal, surtout au regard de la violence du choc. L’incident aurait pu être dramatique mais tout le monde est debout et c’est le plus important.

Nouveau départ

Quelques minutes de pause et ça repart pour 20 tours, sur la base du classement du tour qui précédait la chute. On retrouve à nouveau les mêmes devant : Jack Miller, Pol Espargaro, Andrea Dovizioso, Joan Mir, Miguel Oliveira et cette fois Alex Rins qui vient se mêler à la bagarre. Ce nouveau départ profite à Brad Binder, 8e. Fabio Quartarao part dernier et se lance dans une opération remontée. Il double rapidement Maverick Viñales, qui se manque complètement et recule au 20e rang.

Brad Binder tente de passer Valentino Rossi, 7e, mais écarte. Les deux rivaux se gênent et perdent le contact avec les leaders, qui s’en vont à nouveau.

Jack Miller a le meilleur rythme et prend quelques dizaines de mètres d’avance sur ses poursuivants. L’Australien compte même une seconde d’avantage sur Andrea Dovizioso, deuxième. Pol Espargaro est agressif mais commet des erreurs et se fait doubler par Alex Rins, après une belle passe-d’armes au 5e tour.

L’avance de Jack Miller commence à se réduire après 7 tours, alors qu’Andrea Dovizioso et Alex Rins se mettent un peu à l’abri de Pol Espargaro, Joan Mir et Miguel Oliveira. Pendant ce temps, Fabio Quartararo est 13e, bloqué derrière la Ducati surpuissante de Danilo Petrucci qu’il ne parvient pas à passer.

Catastrophe pour KTM au 4e virage du 9e tour : Pol Espargaro écarte, Miguel Oliveira passe à l’intérieur, les deux hommes se touchent et tombent tous les deux.

Arrive la mi-course et le dépassement d’Andrea Dovizioso sur Jack Miller. L’Italien, un temps dans la position du chasseur-observateur, prend les commandes d’un Grand Prix pour la première fois de la saison. Alex Rins ne veut pas le laisser partir et double aussi Jack Miller.

Le pilote Suzuki voit même l’opportunité de doubler Andrea Dovizioso, tente de la saisir dans au virage 7 mais rentre trop fort sur les freins et perd l’avant. Une élimination supplémentaire qui laisse le champ libre à Andrea Dovizioso. L’Italien est plus rapide que Jack Miller et Joan Mir, et commence à se mettre à l’abri des deux hommes. Quatrième grâce à ces incidents, Brad Binder est à 3 secondes du podium et comprend qu’il va devoir se contenter de la 4e place.

Personne ne peut plus lutter avec Andrea Dovizioso, qui remporte triomphalement le Grand Prix d’Autriche, sa première victoire depuis plus d’un an. Une grosse seconde derrière, Joan Mir parvient à trouver l’ouverture sur Jack Miller dans le dernier enchaînement, alors que l’Australien avait brillamment fermé la porte jusque-là. Le pilote Suzuki décroche le premier podium de sa carrière.

Brad Binder termine 4e et fait à nouveau office de meilleur pilote KTM, avec dans sa roue Valentino Rossi et Takaaki Nakagami, eux aussi meilleurs représentants de leurs marques (Yamaha et Honda). Il faut ensuite aller six secondes plus loin pour retrouver Danilo Petrucci, qui bat Fabio Quartararo de 36 millièmes. Le Français récolte les points de la 8e place après une belle remontée, même s’il espérait forcément mieux.

Neuvième à la faveur de ces chutes, et parvenu à rester sur ses roues, le rookie Iker Lecuona marque ses premiers points en catégorie reine. Il devance un Maverick Viñales à nouveau méconnaissable ce dimanche, après s’être montré le plus fort samedi.

Ducati gagne pour la 50e fois de son histoire en MotoGP et poursuit sa série de 5 victoires consécutives sur le Red Bull Ring de Spielberg.

Fabio Quartararo reste leader du championnat mais voit son nouveau dauphin, Andrea Dovizioso, revenir à 11 points. Maverick Viñales perd une place et se retrouve troisième, distancé de 19 longueurs et désormais menacé par Brad Binder, quatrième.

Classement du Grand Prix d’Autriche MotoGP :

Championnat MotoGP après le GP d’Autriche : 1. Quartararo 67 pts, 2. Dovizioso 56 (-11), 3. Viñales 48 (-19), 4. Binder 41 (-26), 5. Rossi 38 (-29)…

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Autriche, MotoGP : Dovi retrouve la gloire […]

[…] Autriche, MotoGP : Dovi retrouve la gloire […]

[…] Autriche, MotoGP : Dovi retrouve la gloire […]

[…] Autriche, MotoGP : Dovi retrouve la gloire […]