Autriche, Quartararo (7e) : « J’avais beaucoup à perdre »



Ça aurait pu mieux finir, mais ça aurait aussi pu se terminer bien plus mal : un bon résumé du dimanche vécu par Fabio Quartararo au Red Bull Ring de Spielberg. De la lutte pour la victoire sur le sec à une course de survie sous la pluie, le Français est passé par différents états au Grand Prix d’Autriche. Et repart avec une avance confortable sur ses poursuivants au championnat.

Deuxième sur la grille, Fabio Quartararo espérait se battre pour le podium, en dépit du déficit de puissance de sa Yamaha sur le tracé autrichien. Il s’est finalement retrouvé aux prises avec Francesco Bagnaia et Marc Marquez, avec des possibilités de victoire. Ça s’annonçait serré. Mais l’arrivée de la pluie a chamboulé la fin du Grand Prix.

À quatre tours de l’arrivée, le Niçois est rentré aux stands pour changer de moto et prendre celle équipée des pneus pluie. Un choix guidé par celui de ses adversaires, Marc Marquez et Francesco Bagnaia. Fabio Quartararo a préféré jouer la prudence plutôt que tenter le diable, comme il l’avait annoncé la veille. « C’était pas facile, parce que je pensais continuer mais j’avais pas mal de choses à perdre, donc j’ai décidé de faire comme les pilotes de devant, explique-t-il à Canal+. Je savais que ce n’était pas le top avec les pneus pluie, mais voilà, on a fait notre course. »

En restant avec les pneus slicks, ça aurait pu aller au bout pour la gagne, comme l’a fait Brad Binder ; mais il aurait aussi pu chuter, et perdre de précieux points au championnat. Il termine finalement septième, après avoir repris quelques pilotes restés en pneus slicks dans le dernier tour.

« Il fallait assurer, mais on savait que les pilotes qui n’allaient pas rentrer allaient être beaucoup plus lents, donc il fallait aussi donner le maximum pour essayer de revenir. J’ai fait une erreur au premier freinage et tiré tout-droit (en sortant des stands) car mes freins n’étaient pas assez chauds, je pense que la cinquième place a été perdue ici, juge-t-il. Mais je suis quand même satisfait de ma course, surtout sur le sec. »

Fabio Quartararo a beau n’avoir fini « que » septième, il ne fait pas une mauvaise opération. L’écart sur son premier poursuivant augmente même, car son précédent dauphin, Johann Zarco, a chuté. Il compte désormais 47 points d’avance sur Francesco Bagnaia et Joan Mir, à égalité au troisième rang. Ce sont 49 à rattraper pour Johann Zarco. L’opération est bonne « mais il faut rester concentré ; on est pas encore ne mesure de ne penser qu’au championnat, il faut penser course par course et aujourd’hui j’étais prêt à me battre pour la victoire. Je pense qu’on a fait le job ».

Prochain rendez-vous à Silverstone, fin août, sur l’un de ces circuits préférés, « qui va très bien pour notre moto et mon pilotage. J’ai hâte d’être là-bas », conclut-il. Nous aussi.

Autriche, Championnat : Quartararo a presque 2 courses d’avance

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Autriche, Quartararo (7e) : « J’avais beaucoup à perdre » […]