Autriche, Viñales : « Quelqu’un nous a sauvés »



Maverick Viñales termine seulement 10e du Grand Prix d’Autriche. Un résultat décevant qui n’atteint pas son moral, car il s’estime surtout « très chanceux » d’avoir évité un accident dramatique, après avoir été frôlé par la moto de Johann Zarco.

Poleman, Maverick Viñales savait que la course de Spielberg allait le mettre à l’épreuve, sur une piste pas favorable à la Yamaha. Mais il ne s’attendait certainement pas à vivre le dimanche qui fut le sien. À l’arrivée, il pouvait tout simplement être soulagé d’être toujours entier, car il s’en est fallu de peu pour que ce ne soit pas le cas.

L’Espagnol a en effet failli être la victime de l’accrochage Johann Zarco-Franco Morbidelli, qui se sont accrochés à plus de 300 km/h, au bout de la ligne droite qui précède le virage 3. Les deux hommes ont violemment chuté, mais leurs motos ont continué leur route et sont arrivées plein fer sur Maverick Viñales et Valentino Rossi. La moto de Johann Zarco, qui a heurté un mur de protection, est passé au-dessus de la tête de Mack. La catastrophe a été évitée de justesse.

Drapeau rouge, nouveau départ et nouvelles galères pour Maverick Viñales, affecté par des problèmes d’embrayage qui l’ont fait descendre au 20e rang. Bon dernier, il filait vers une nouvelle contre-performance, avant que ses soucis ne disparaissent soudainement, a-t-il expliqué. Il a alors pu enclencher l’opération remontée, terminée à la 10e place.

S’il perd une position au classement général, cédant sa deuxième place à Andrea Dovizioso, Maverick Viñales n’est pas abattu. Il n’est qu’à 19 points de Fabio Quartararo et va tenter de refaire son retard le week-end prochain, pour la deuxième course du Red Bull Ring de Spielberg.

L’accident Zarco-Morbidelli : « Aujourd’hui nous avons été très chanceux, nous allons bien et c’est le plus important. Cela peut arriver en course, il y a toujours un risque. Ce virage 3 est très dangereux, nous le disons tout le temps. Ils doivent faire quelque chose à ce virage, parce qu’il est très facile de chuter ici. Au warm-up j’ai presque chuté dans le virage, j’ai perdu l’avant et je suis un peu allé vers le mur, donc c’est très effrayant. »

« Depuis la moto je n’ai rien vu, j’ai juste entendu quelque chose et un « Bam » quand la moto de Johann a tapé le mur. J’ai regardé et j’ai vu une moto arriver sur moi, alors je me suis protégé la tête et la moto est passée au-dessus. Nous sommes très chanceux aujourd’hui, quelqu’un nous a sauvés et c’est le plus important. »

La course : « Pendant la course nous avons eu de gros problèmes avec l’embrayage. Ça fait deux courses que nous avons des problèmes sur la moto et il nous faut les résoudre, parce que c’est très difficile de se battre pour le titre en perdant de bonnes opportunités d’être devant. »

« Aujourd’hui je me sentais vraiment fort. Pendant la première cours la moto était lente, je ne pouvais pas doubler mais j’attendais le 15e tour pour commencer à pousser vraiment fort. Pendant la deuxième course, après ce problème je pensais que ma course était morte, mais je suis resté en piste 3-4 tours et l’embrayage a recommencé à fonctionner. J’ai essayé d’être patient et de doubler pour revenir devant. »

« Ici nous avons un gros manque de puissance, c’est difficile de se battre. J’essaie de reprendre le temps perdu au freinage, mais c’est très dur de doubler avec cette moto. On ne peut qu’attendre nos chances et les saisir quand elles sont là. »

Le classement général : « Le championnat ne s’est pas envolé parce que Fabio n’a fini que 2 places devant. Je suis un peu ennuyé parce que nous venons de perdre deux opportunités d’être devant au championnat. C’est comme ça. Cela dit, je préfère que ça arrive maintenant, quand nos concurrents font des erreurs, plutôt que sur d’autres circuits. »

Spielberg 2 : « L’objectif sera d’être en première ligne, bien partir, ne pas faire d’erreur et espérer que la moto fonctionne bien. Parce que le niveau est là, et après quelques tours je roulais en gros 1’24. Nous devons améliorer la moto. »

Championnat MotoGP après le GP d’Autriche : 1. Quartararo 67 pts, 2. Dovizioso 56 (-11), 3. Viñales 48 (-19), 4. Binder 41 (-26), 5. Rossi 38 (-29)… Classement complet ici

Autriche, Rossi miraculé : « Ce soir on peut aller prier »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store