Autriche, Zarco (J2) : « De grands espoirs » après un week-end solide



Quatrième sur la grille du Grand Prix d’Autriche, Johann Zarco a fait du bon travail lors de chacune des séances du week-end. La construction de ce-dernier lui permet de nourrir « de grands espoirs », et ce d’autant plus qu’il a été rapide dès la FP1, puis a mené la FP4. « Mais la vraie réponse, c’est en course », a-t-il souligné ce samedi après-midi.

Le record en FP1, un gage de sérénité pour la suite du week-end : « Ça m’a beaucoup aidé. En FP3 j’ai essayé de progresser à nouveau, je n’ai pas pu, mais cela aide à être plus calme en cas de non-progression. J’avais une petite marge (pour être sûr d’aller en Q2), donc oui, ça a aidé. C’est peut-être pour ça que j’ai fait une FP3 intéressante et une bonne FP4. »

En tête de la deuxième ligne : « La qualification a été plutôt bonne. Le premier run était OK, et dans le dernier tour j’ai récupéré la quatrième place tout en aidant également Jorge (Martin) à obtenir la pole, donc c’est bien. J’ai pu conserver une bonne position même si je n’étais pas celui qui suivait, ce qui signifie qu’il y a eu une progression. »

Le coup de main involontaire à Jorge Martin pour la pole : « Nous ne l’avions pas planifié. J’espérais avoir quelqu’un devant moi parce que cela aide toujours, mais je ne voulais pas sortir avec le gros groupe. Je ne voulais pas perturber ma séance avec ça, mais avec Jorge ce n’était pas un gros problème. C’était bien de le faire comme ça et je suis content qu’il ait battu le record du tour, c’est toujours très positif et nous avons récolté encore plus de données (pour Ducati). »

Prêt pour dimanche : « J’ai fait une super FP4, et être performant d’entrée de jeu en FP1 est le signe que le feeling progresse. Je voulais passer un cap vendredi et je pense avoir passé au moins un demi-cap. Oui, à mon avis, je suis mieux préparé (que la semaine dernière, mais la vraie réponse est en course. »

L’objectif pour la course : « Le plus important est de finir sur le podium. Et si on peut jouer la victoire alors pourquoi pas ? J’ai essayé de travailler sur l’aisance pour mieux gérer les phases de freinage et doubler, mieux utiliser ma puissance pour réussir à prendre l’avantage sur les freinages, surtout face à Fabio. »

« Fabio a fait une super qualif, donc augmenté sa confiance et je pense qu’il a trouvé quelque chose de mieux sur sa moto pour être performant ici, donc il sera très fort. L’avantage, contre Fabio, c’est qu’il y a trois Ducati autour de lui. Il faut aussi faire attention à Mir et Marquez, mais contre Fabio il y a moyen de bien jouer nos cartes, et j’espère qu’on va le faire pour prendre de gros points. »

« Il faudra faire un bon départ de la quatrième position puis voir comment je pourrai me battre. Je me sens plus à l’aise pour doubler par rapport au week-end dernier. J’ai essayé de faire attention à ça, je dirais que j’ai plus de contrôle que la semaine dernière donc je peux avoir de grands espoirs. »

Les pilotes Pramac meilleurs que les pilotes officiels Ducati à Spielberg : « Je n’ai aucune idée (de pourquoi). On sait qu’on a les mêmes motos qu’eux et on attaque. La différence n’est pas grande et Bagnaia a fait un bon samedi. Ce qui est plus surprenant, c’est Jorge (Martin), mais globalement nous ne sommes pas beaucoup plus rapides. Nous sommes très similaires. »

Concours Autriche, et toujours nos cadeaux Rossi !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments