Avant Assen, Zarco pointait déjà des problèmes physiques



Il y a des textes qu’il faut lire et relire avec attention. Après le Grand Prix des Pays-Bas et l’abandon de Johann Zarco, il n’est pas inintéressant de se replonger dans ce qu’il disait avant d’arriver à Assen.

Dimanche dernier, Johann Zarco a jeté l’éponge à Assen. Alors qu’il était 10e, le pilote KTM s’est effondré. Il explique avoir trop « souffert pour contrôler la moto. Elle bougeait beaucoup. J’ai essayé de tenir la moto, mais j’ai commis des erreurs et perdu des positions. Je n’arrivais plus à contrôler la moto. C’est pourquoi j’ai préféré rentrer aux stands, avant de commettre une grave erreur ou de provoquer un accident »(lire ici).

Avant Assen, il expliquait justement sur le site de son sponsor, Red Bull, avoir effectué quelques changements dans sa préparation. Lisez cet extrait : « Après la course au Mugello, j’ai décidé de faire un break sur l’entraînement purement moto. J’ai en revanche mis l’accent sur la préparation physique pour continuer à gagner en puissance, car la KTM est une moto fatigante, et j’ai souvent un peu de mal en fin de course. »

Pour qui suit l’actualité du tricolore, ce n’est pas une surprise : il se plaint depuis plusieurs mois de l’effort physique demandé par la KTM RC16. En course, on le voit régulièrement perdre des positions en fin de manche. Et ce problème n’a visiblement jamais été réglé, car il y portait toujours une attention particulière après le Grand Prix d’Italie. Une épreuve italienne où, rappelons-le, un autre pilote KTM, Hafizh Syahrin, avait abandonné parce qu’il n’arrivait plus à contrôler sa machine (lire ici).

« Faire taire les rumeurs »

Pour ceux qui se demandent si la motivation de Johann Zarco est à bout, et s’il y a un lien avec les rumeurs parlant de son départ de chez KTM, il avait aussi répondu : absolument pas. « J’ai dû m’occuper de faire taire les rumeurs que certains ont fait circuler. Lire que je serais actuellement en discussion avec Honda pour courir l’an prochain en Superbike m’a mis de très mauvaise humeur. Je n’ai pas manqué de faire savoir ma colère à Carmelo Ezpeleta, le promoteur du championnat, car cette rumeur m’a valu de devoir m’expliquer avec les dirigeants de KTM.

Que les choses soient bien claires : même si mes résultats ne sont pas ceux que j’attends et qu’attendent Stefan Pierer et Pit Beirer, les choses sont très claires entre nous. Ils savent que je fais le maximum quand je suis en piste, et ils font tout ce qu’ils peuvent pour m’aider à progresser. Les tests réalisés par Dani Pedrosa sur le circuit de Brno corroborent mes commentaires sur le comportement de la moto. En tant qu’ancien pilote Honda, l’avis de Pedrosa était très attendu. Il a permis de confirmer la direction à prendre pour développer notre moto. »

Assen, Zarco : « Dur de devoir abandonner »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Phil

Entièrement d’accord avec lui. Je l’ai vu rouler à Assen et même en milieu de ligne droite cette moto continue de ruer elle a l’air intenable. Chapeau bas d’arriver à rester dessus je n’ose même pas imaginer ce qu’il doit endurer pour tenir 24 tours.

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store