Bagnaia jubile : « Ducati a amélioré une moto déjà parfaite… »



Francesco Bagnaia entre dans la trêve hivernale avec le meilleur temps du test MotoGP de Jerez, le dernier de l’année 2021. Il félicite Ducati du matériel qui lui a été fourni, avant une saison 2022 où il fera office de sérieux candidat au titre.

Patron de la fin de la saison 2021 de MotoGP, Francesco Bagnaia a aussi marqué de son empreinte le premier test de la pré-saison 2022. Le vice-champion du monde a signé le meilleur temps du test de Jerez, tenu ces 18 et 19 novembre, avec un chrono de 1’36.872. Un dixième plus vite que sa qualification du Grand Prix d’Espagne, en mai dernier (1’36.960), et à moins de trois dixièmes du record absolu de la piste 1’36.584), alors qu’il l’a fait « avec un pneu medium neuf, le réservoir plein et du vent. C’est incroyable ».

Les premières sensations de Pecco sur la Ducati Desmosedici GP22 sont bonnes. Certaines pièces, comme le carénage, doivent être validées. Mais le récent vainqueur du Grand Prix de Valence parle d’une moto « parfaite », à l’heure où certains de ses adversaires – Fabio Quartararo et Joan Mir, pour ne citer qu’eux – pressent leur constructeur de fournir de nouveaux éléments.

Le nouveau carénage : « Il est bon, mais il faut encore travailler car c’est un grand changement par rapport à celui de cette année, et nous devons voir s’il est meilleur ou pas. Je l’aime car il est plus beau, mais il sera important de choisir le bon, et nous avons pour cela besoin de plus de tours. Pour le moment il y a plus de choses positives que négatives, ça nous aide en entrée de virage mais nous perdons un peu en ligne droite et en anti-wheelie. Nous ne sommes pas encore complètement convaincus car c’est très différent. »

Le nouveau moteur : « Il a un caractère complètement différent et quand tu essaies une chose nouvelle, tu dois d’abord la comprendre. Ils ont travaillé sur l’accélération, nous sommes au niveau du moteur précédent, mais ce n’est que le deuxième jour donc il y a de la marge de progression. Ducati a toute ma confiance. »

Un package proche de la perfection : « J’ai essayé différents choses, c’est normal avec Ducati et ça ne me surprend pas car ils travaillent beaucoup à l’usine. Nous avons encore beaucoup de travail à faire mais je me sens super bien. Jack (Miller) et moi avons plus ou moins les mêmes idées sur le développement, et je pense que la Ducati est la moto parfaite. »

« Je suis content d’avoir roulé plus vite que lors de la qualification du Grand Prix, en travaillant seulement sur de petites choses, car ce n’est pas la pire piste pour nous, je me sentais déjà bien avec la moto précédente. C’était bien de voir les progrès que nous avons faits cette année, sur la moto comme pour moi. Je pense que l’ancienne moto était parfaite et que nous l’avons encore améliorée, c’est incroyable. Nous aurons plus de nouveautés au test de Sepang, en février. »

Une moto qui progresse, mais un pilote qui avance aussi : « C’est la moto parfaite pour moi. Je ne sais pas s’il y aura jamais un Pecco parfait, car je devrai toujours progresser. Disons que j’essaierai d’être le meilleur Pecco possible. Cette année est celle où j’ai le plus progressé dans ma carrière. Par rapport à mai (dernier roulage à Jerez, NDLR), je me suis senti meilleur en tout. Gagner m’ai aidé à être plus compétitif, j’ai fait beaucoup de pas en avant pas qu’un. »

Huit Ducati en piste en 2022, un avantage : « Je suis content que que Luca (Marini) et (Marco) Bezzecchi soient aussi là, nous aurons plus de choses dont parler. Gérer huit motos ne sera pas facile pour Ducati, ça fait beaucoup, mais je suis sûr qu’ils réussiront, et nous aurons plus de données pour le développement. »

Les adversaires pour le titre en 2022 : « C’est difficile à dire. Il est compliqué de comprendre qui peut être un prétendant au titre sur un test. En me basant sur les dernières courses, je dirais Marquez, Mir, Quartararo, Miller et Martin. Je suis aussi convaincu que Morbidelli sera devant quand il se sera remis de sa blessure. Au final je dois penser à moi et arriver le plus prêt possible. »


GP-Inside prépare 2022 ! ✪ Envie de vivre la prochaine saison avec des infos sérieuses, enrichies, passionnées et de qualité ? Donnez-nous les moyens de le faire en rejoignant les abonnés Premium ! Pour seulement 24,99€/an (2€/mois), accédez à tous les avantages (contenu, cadeaux…), renforcez l’indépendance de notre petite équipe et aidez votre média moto à pouvoir continuer son travail. Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
DI MARTINO
10 jours il y a

Les matchs amicaux c est bien, mais c est la coupe du monde qu il faut gagner. Pecco , inspire toi de la squadra Azzurra. Bon vice champion c est déjà bien ! Mais …….

[…] Bagnaia jubile : « Ducati a amélioré une moto déjà parfaite… » […]