Bagnaia va « étudier les données de Zarco » en Aragon



En difficulté tout au long des deux week-ends d’Aragon, Francesco Bagnaia va essayer de « comprendre ce que Zarco a fait de différent » pour être le seul pilote Ducati compétitif au Motorland.

Francesco Bagnaia ne gardera pas un bon souvenir de son voyage en Aragon. Tombé dès le troisième tour le week-end dernier, alors qu’il était 16e, le pilote Pramac Racing n’a pas non plus ramené de point de la deuxième épreuve organisée au Motorland, dimanche. Qualifié 18e, il n’a cette fois effectué que 5 tours avant de devoir rentrer aux stands, la faute à une panne sur sa Ducati.

« J’ai malheureusement eu un problème mécanique dans le deuxième tour. J’ai souffert d’une perte de puissance, j’ai essayé de continuer mais à un moment donné c’est devenu impossible et j’ai été obligé de m’arrêter », a-t-il expliqué. « J’en suis désolé, car notre fin de saison ne peut pas se passer comme ça, car notre potentiel est beaucoup plus élevé et la performance de Zarco le confirme. »

Seul pilote Ducati à briller lors du dernier Grand Prix, Johann Zarco (5e) inspire ses partenaires. « C’est sûr que je vais bien étudier ses données pour comprendre ce qu’il a fait de différent », admet Pecco, désireux de retrouver la bagarre pour le podium où il figurait cet été. « Compte tenu de ce que nous avons fait lors des premières courses du championnat, nous ne nous pouvons pas nous permettre des week-ends comme ça. »

Aragon 2, Zarco : « Une super course », et le podium qui lui trottait dans la tête !

Plus en mesure de se battre avec les meilleurs depuis les manches de Misano, en septembre, Francesco Bagnaia aura encore trois occasions de se reprendre et finir sur une bonne note son aventure chez Pramac Racing, avant de rejoindre l’équipe officielle. Les deux prochaines sont à Valence, sur une piste pas forcément favorable à la Desmosedici. Il y a aussi la crainte que les températures basses handicapent les pilotes Ducati, comme ce fut le cas en Aragon.

« Lors des premières courses les températures étaient plus élevées et j’ai pu mieux utiliser la moto grâce à l’adhérence, mais avec le froid la situation change car on ne sent pas la limite. C’est pour cette raison que je suis tombé deux fois en Aragon. J’ai du mal à pousser et je suis désolé car en tant que pilote Ducati, je ne peux pas me permettre des week-ends comme celui-ci. »

Résultats de la course ici. Championnat MotoGP après Aragon 2 : 1. Mir 137 pts, 2. Quartararo 123 (-14), 3. Viñales 118 (-19), 4. Morbidelli 112 (-25), 5. Dovizioso 109 (-28), 6. Rins 105 (-32), 7. Nakagami 92 (-45), 8. Espargaro 90 (-47), 9. Miller 82 (-55), 10. Oliveira 79 (-58)… Classement complet ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] performances de Johann Zarco inspirent les Ducatistes. Après Francesco Bagnaia qui va « étudier ses données » pour comprendre ce qui a fait de lui le meilleur pilote Ducati en Aragon, voilà que Michele Pirro […]

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store