Baldassarri favori ? « On fera les comptes à la fin »



Vainqueur de trois des quatre premiers Grands Prix Moto2 de la saison, Lorenzo Baldassarri s’affirme comme l’homme à battre en 2019. Mais il assure ne pas ressentir cette pression. 

« Le défi est de se battre pour le championnat », disait son team-manager, Sito Pons, en début de saison. Et pour l’instant, le pari est tenu. Quatre Grands Prix ont été disputés et le mondial Moto2 n’a connu qu’un seul leader : Lorenzo Baldassarri.

L’Italien a gagné à Losail, à Termas de Río Hondo et dimanche dernier à Jerez. Ses courses portent la signature d’un champion : vitesse pure, stratégie, bonne gestion et gros points engrangés. Le faux-pas d’Austin – une chute en début d’épreuve – est déjà oublié.

Au classement général, Baldassarri compte 17 points d’avance sur le Suisse Thomas Lüthi (2e), 27 sur l’Allemand Marcel Schrötter (3e) et 31 sur l’Espagnol Jorge Navarro (4e). De quoi lui donner la stature du favori ? « Pour le moment je ne ressens pas la pression d’être le leader du championnat », assure-t-il pourtant.

« Pour l’instant je respecte mon objectif, qui est de gagner chaque Grand Prix, ou au moins de me battre pour le podium. Jusqu’ici tout va bien. Je vais essayer d’être régulier et en forme pour chaque week-end de course, et nous ferons les comptes à la fin. »

Classement complet du championnat en cliquant ici

Baldassarri veut se battre pour le titre

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

3
Poster un Commentaire

3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] : Lorenzo Baldassarri. L’Italien dit ne pas sentir la pression de la course au titre (lire ici), mais il a remporté 3 des 4 premières courses. Et voudra faire un 4 sur 5 au […]

[…] Baldassarri favori ? « On fera les comptes à la fin » […]

[…] Baldassarri favori ? « On fera les comptes à la fin » […]