Barcelone : Dovi n’en veut pas à Zarco



Accroché par Johann Zarco à Barcelone, Andrea Dovizioso parle d’un incident de course et ne veut pas jeter la pierre au pilote français. « Nous pouvons continuer à penser au championnat, mais nous ne sommes toujours pas rapides », dit-il au sujet du classement général, dont il a perdu les commandes.

Qualifié 17e, Andrea Dovizioso n’avait qu’un objectif en tête à Barcelone, ce dimanche : enclencher la machine à remontée et gagner un maximum de positions. La mission du pilote Ducati avait très bien commencé, puisqu’il s’est retrouvé 10e au moment d’entrer dans le premier virage. Malheureusement pour lui, il n’a pas vu la sortie du second.

Placé dans le sillage de Johann Zarco, Dovi n’a pu éviter la moto du pilote français, tombé pour éviter de toucher Danilo Petrucci (lire son récit ici). Son Grand Prix de Catalogne s’est arrêté là.

Passablement énervé quand il s’est retrouvé dans les graviers, il a ensuite fait savoir qu’il n’en voulait pas à Johann Zarco. « Je ne vais rien dire de mal contre un autre pilote, je pense que c’était un incident de course et c’est tout. » « Quand tu es dans le premier virage et que ce n’est pas de ta faute, ça fait encore plus mal, a-t-il témoigné au micro de Sky Sport. J’ai pris un bon départ, j’ai fait un bon freinage et j’ai récupéré des places. C’est quelque chose qui peut arriver quand il y a beaucoup de monde (en piste) C’est la dynamique des courses, cela n’a pas de sens de jeter la pierre sur quelqu’un. »

Après avoir regardé la course et analysé les détails, Andrea Dovizioso croit qu’il aurait « pu finir dans les six premiers en termes de rythme ». En d’autres termes, se battre avec les autres pilotes Ducati, Jack Miller (5e) et Francesco Bagnaia (6e). « C’est très mauvais pour le championnat parce que nous avions l’occasion de prendre des points », regrette-t-il.

Ce premier résultat blanc de l’année lui fait perdre la tête du classement général, dont il occupe désormais la quatrième place à 24 points de Fabio Quartararo. Tout est encore très ouvert, mais l’Italien ne manque pas de préciser qu’il veut d’abord corriger ses problèmes avec les freins et le pneu arrière Michelin avant de s’imaginer champion du monde. « Oui, on peut continuer à penser au championnat, mais nous ne sommes toujours pas rapides. Je n’ai toujours pas les sensations que je devrais avoir pour pouvoir attaquer et me battre avec les pilotes de devant. Nous devons redevenir compétitifs pour pouvoir penser à la lutte pour le championnat. »

Il se dit également « indifférent » aux commentaires de ceux qui lui prêtent une certaine « obligation » de gagner en l’absence de Marc Marquez. « Il faut connaître la dynamique de nombreux détails et situations pour parler de gagner un mondial. Cette année est d’après moi anormale pour mille raisons. Viñales a dominé la dernière course et ici il était au rang des disparus. Tout est un peu étrange, mais le problème principal est que je ne peux pas être aussi rapide que je le voudrais avec le nouveau pneu. C’est ce qui complique tout. »

Championnat MotoGP après Barcelone : 1. Quartararo 108 pts, 2. Mir 100 (-8), 3. Viñales 90 (-18), 4. Dovizioso 84 (-24), 5. Morbidelli 77 (-31), 6. Miller 75 (-33), 7. Nakagami 72 (-36), 8. Rins 60 (-48), 9. Oliveira 59 (-49), 10. Binder 58 (-50)… Classement complet

Barcelone, Championnat : Quartararo reprend les commandes

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Barcelone : Dovi n’en veut pas à Zarco […]