Barcelone : Dovi « surpris » d’être leader « d’une saison folle »



Andrea Dovizioso aborde le Grand Prix de Catalogne aux commandes du championnat, prises et conservées à Misano malgré deux résultats décevants (7e et 8e). Il ne sait pas à quoi s’attendre de son week-end barcelonais, car il a des problèmes à régler avec le pneu arrière et le freinage, ainsi qu’il l’a répété en conférence de presse.

Leader de la meute : « Je suis très surpris, parce qu’à part à Jerez 1 et en Autriche, je n’ai jamais vraiment été rapide comme par le passé, donc je suis un peu surpris de mener le championnat. Mais c’est une saison folle, car tout le monde a du mal ; à chaque course, quelqu’un est en difficulté. C’est pourquoi la moyenne de points marqués est très basse, personne n’a vraiment été régulier ou fort à chaque course. On dirait que la saison commence plus ou moins maintenant, car nous sommes tous très proches. »

« Je pense que la régularité sera la clé. Dans le pire des cas il faut se battre pour le top-5, et c’est quelque chose que je n’ai pas encore pu faire, donc nous sommes concentrés là-dessus. Il ne s’agit pas de battre un seul pilote : c’est un mélange de beaucoup de pilotes et nous allons avoir des motos différentes devant jusqu’à la fin du championnat. »

Mauvaises sensations sur la Ducati : « Malheureusement, mon feeling avec la moto n’est pas super. Je dois changer certaines choses et c’est difficile, car ce sont de petites choses mais qui peuvent avoir beaucoup d’impact. Je ne sais pas si je serai compétitif à Barcelone, car le grip sera différent de Misano. J’aime ce circuit mais sur le papier tout le monde a l’air rapide, donc je ne sais pas. »

« Tout ne dépend pas seulement du grip, c’est une combinaison de beaucoup de choses, et surtout du pneu. Cette saison personne ne sait vraiment à quoi s’attendre (avec le pneu). Dans le passé on savait plus ou moins si on serait compétitif, et cette année ce n’est pas le cas, je ne le sais pas et je pense que personne ne le sait. Je dois être plus rapide et plus coulé (comme Bagnaia), mais c’est facile à dire ; une fois sur la moto, freiner plus tard et être plus doux est difficile. »

« La manière que j’avais de freiner dans ma carrière, et ces dernières saisons, ne fonctionne plus. Je ne suis pas capable de freiner fort ou comme je le voudrais, et je dois changer ça. J’essaie mais ce n’est pas instinctif, donc c’est difficile de le faire parfaitement bien. Et ça affecte tout. C’est la première chose qu’on fait dans le virage et je ne suis pas encore bon là-dessus, c’est là où je dois devenir meilleur. »

5 des 7 prochaines courses en Espagne ? Pas de problème : « Je suis vraiment content d’être à Barcelone, c’est une piste magnifique, tout comme Le Mans. Sur le papier les circuits qui arrivent ne me posent pas de gros problème, cela concerne plus mes sensations avec le pneu. Je ne me suis pas battu pour de bonnes positions depuis beaucoup de courses, beaucoup trop de courses. »

Championnat MotoGP après Misano 2 : 1. Dovizioso 84 pts, 2. Quartararo 83 (-1), 3. Viñales 83 (-1), 4. Mir 80 (-4), 5. Morbidelli 64 (-20), 6. Miller 64 (-20), 7. Nakagami 63 (-21), 8. Oliveira 59 (-25), 9. Rossi 58 (-26), 10. P. Espargaro 57 (-27)… Classement complet

2021 : Aprilia ciblera Dovizioso si Iannone ne peut pas rouler

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de