Barcelone : Miller, content de sa 5e place (?)



Jack Miller a renoué avec le top-5 lors du Grand Prix de Catalogne. Mais l’Australien a manqué le podium, et surtout Danilo Petrucci. Il reste un peu sur sa faim.

Cette saison, avec Jack Miller, c’est tout ou rien : soit il est dans le top-5, soit il abandonne. Voyez plutôt l’enchainement de ses résultats : DNF (Qatar), 4e (Argentine), 3e (États-Unis), DNF (Espagne), 4e (France), DNF (Italie), 5e (Catalogne).

À Barcelone, Jack Miller s’en est bien tiré : qualifié 14e, il était déjà 7e à l’issue du premier tour. « Le départ a vraiment été la clé de la course. Et puis Jorge m’a filé un petit coup de pouce, puisqu’après l’accident je me suis retrouvé troisième, sourit-il. Non, blague à part, je suis désolé pour eux. »

À la lutte pour les places d’honneur, l’Australien avait en ligne de mire Alex Rins, Danilo Petrucci et Fabio Quartararo. « J’ai vraiment fait en sorte de ménager mon pneu. J’espérais refaire la jonction sur Danilo et Álex, puisque les précédentes éditions ont souvent montré qu’un pilote en difficulté était capable de perdre jusqu’à une seconde au tour sur ce tracé. »

Vers une prolongation chez Pramac

Finalement, cette tactique n’a pas fonctionné, car les trois hommes ont réussi à conserver leur rythme. « Peut-être que j’aurais dû juste opter pour un soft au lieu d’un médium », s’interroge Jack Miller. Il s’est classé 5e, résistant au retour de Joan Mir mais dans l’impossibilité d’accrocher le podium. « Dans l’ensemble c’était une bonne course. Je me sentais bien sur la moto, même si j’aurais aimé avoir un peu plus de grip sur la fin. »

Une bonne course, donc… mais ? On sent que le pilote Ducati voulait plus. Et pour cause : dans son souhait de prendre la place de Danilo Petrucci en 2020 (lire ici), il lui fallait battre l’Italien. Ce-dernier est arrivé 2,3 secondes devant lui, et lui reprend encore quelques points. Au classement général, 45 points les séparent. La décision devant bientôt être connue, Jack Miller devrait poursuivre chez Pramac l’an prochain.

Pramac veut garder Miller en 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de