Barry Baltus : Objectif Le Mans, mais sans précipitation



Écarté des circuits depuis bientôt un mois, Barry Baltus est sur le chemin du retour. Le Belge confie à GP-Inside son désir d’être Grand Prix de France, tout en restant prudent : pas de reprise avant d’être à 100 % de ses moyens.

Nouveau cadet du championnat du monde Moto2, Barry Baltus attend toujours de disputer sa première course. Prévus au Grand Prix du Qatar, fin mars, ses débuts en compétition ont dû être reportés. La faute à une fracture distale du radius gauche, subie après une chute lors de la troisième séance d’essais libres.

Tombé le 27 mars, le Belge a été opéré cinq jours plus tard. Tous ses efforts sont depuis dirigés vers son retour sur la NTS. L’étape « plâtre » est passée, et il a, depuis la mi-avril, de plus en plus de mobilité. « Là j’ai une attelle pour le sport et je peux en faire à l’extérieur, alors qu’avant je ne faisais que du vélo d’appartement, raconte-t-il à GP-Inside. Je m’entraîne avec l’attelle, je vais au kiné cinq fois par semaine, et dans la vie de tous les jours je n’ai pas d’attelle, ce qui fait aussi un peu de kiné. »

« Tout s’est passé tellement vite », se souvient-il à l’évocation du Qatar. Les premiers essais de pré-saison ont été délicats, mais Barry Baltus a ensuite fait de rapides progrès, interrompus par son accident. « Mes sensations du test de Losail n’étaient pas aussi bonnes qu’à Jerez, car c’était ma première fois sur ce circuit. Pendant le week-end de course j’améliorais de jour en jour, on avait fait un pas en avant et c’est dommage d’avoir chuté, car c’étaient des pneus neufs et on allait voir ce que ça allait donner. Trois jours de test puis deux fois 45 minutes un jour, 40 minutes le lendemain, la chute… Tout s’est passé tellement vite, je n’ai rien vu venir. »

Le pilote RW Racing GP espère être sur sa moto le 14 mai au Mans, pour les premiers essais libres du Grand Prix de France. Mais « il ne faut pas revenir trop tôt, précise-t-il. On a vu que Marquez a voulu revenir trop tôt et a passé neuf mois sans rouler. Si je reviens, ce sera à 100 % ». Un rendez-vous avec le chirurgien est prévu le lundi précédant l’épreuve. « Mais je le sentirai aussi moi-même si je peux rouler. On verra comment ça va se passer dans les trois prochaines semaines. »

Trois semaines durant lesquelles Barry Baltus sera focus sur sa préparation physique. « Je vais continuer à m’entraîner pour essayer d’avoir le niveau que j’avais avant. Le fait d’avoir été blessé et de ne pas avoir pu faire grand chose pendant trois semaines, je n’ai plus le même niveau. Ça revient petit à petit. Je vais au kiné tous les jours et j’essaie d’avoir la meilleure amplitude possible avec le bras. C’est un travail vraiment important car s’il manque 5 degrés, ça va être 5 degrés toute ma vie. »

Si le processus suit bien son cours, le Belge a prévu de tester son bras avec une moto d’entraînement, avant de reprendre le chemin des Grands Prix. Il compte être à celui d’Espagne, le week-end prochain, pour discuter avec son team et comprendre les causes exactes de sa chute. Chute qui, espère-t-il, ne freinera pas sa progression. « En remontant sur la moto je ne devrais pas être crispé ou stressé, car je suis tombé mais ce n’était pas de ma faute. Donc normalement j’aurai les mêmes sensations. »

Rendez-vous provisoire est donc pris pour le Grand Prix de France, dans environ trois semaines. Avec confirmation de la nouvelle attendue aux environs du 8 mai.

Lecteurs, assurez la survie de GP-Inside en soutenant le travail de la rédaction dans sa version Premium. Au programme : site sans pub, contenu amélioré, développement du média, cadeaux à gagner toute l’année. Seulement 19,99€/an (1,6€/mois) pour l’offre de lancement.

[L’Expert] De Radiguès : « Marquez a touché mon coeur »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Barry Baltus : Objectif Le Mans, mais sans précipitation […]

[…] du radius gauche, subie après une chute lors des essais libres. Durant sa convalescence, il confiait à GP-Inside son ambition d’être de retour au Grand Prix de France. Ce sera bien le cas, […]