Ben Spies de retour ? « C’est bien possible »



À 35 ans (il vient de les fêter), Ben Spies n’écarte pas l’idée de reprendre le guidon d’une moto pour faire de la compétition.

La carrière de Ben Spies a compris beaucoup de hauts, et beaucoup de bas. Des hauts : triple champion des États-Unis de Superbike (2006, 2007, 2008), champion du monde Superbike (2009), pilote officiel Yamaha en catégorie MotoGP avec une victoire lors du Grand Prix des Pays-Bas. Mais aussi des bas : l’impossibilité de s’affirmer comme un cador de la MotoGP (6 podiums en 51 courses), de nombreuses blessures et un départ à la retraite en pleine saison 2013, à 29 ans.

Six ans plus tard, Ben Spies se fait bien discret. Et pourtant, dans l’ombre, il réfléchit à un possible retour. Il y a quelques semaines, il accompagnait Chaz Davies (Ducati) sur une épreuve du mondial Superbike. « J’ai discuté avec Chaz, dit-il sur Bikesport News. On a parlé de sa moto, de ce que je vois et de ce qu’il se passe. Je pense que j’ai encore des connaissances de ce que j’ai fait dans ma carrière. Tout ne s’est pas envolé. »

Tout ne s’est pas envolé, et l’Américain ne serait pas contre l’idée d’un retour. À plusieurs reprises, il n’en a pas été bien loin. « Il y a quelques années, il y a eu du bruit concernant un retour en championnat américain. C’était sérieux mais je n’aime pas trop en parler. Et le sponsoring est tombé à l’eau », dévoile-t-il.

Puis, une piste un peu plus sérieuse avec Yoshimura Suzuki : « J’ai eu des contacts et je leur ai dis de me faire tester le Superbike, voir comment je me sentais et où nous pouvions aller. Ils m’ont dit oui, puis non. Et ensuite Roger s’est retiré, et j’ai pensé que c’était une décision stupide de leur part. Mais c’est ainsi. » Là encore, le projet n’a pas abouti. « Depuis, j’ai été motivé mais j’ai uniquement roulé en motocross, pour le fun, et mon épaule n’est pas parfaite. »

« Ne jamais dire jamais… »

Aujourd’hui, « il n’y a pas de plan ». Il ne se voit pas en championnat américain, « mais il ne faut jamais dire jamais ». Puis vient la déclaration qui donne un tout autre sens à cet entretien : « Si je remonte sur une moto et que je me sens bien, que je commence à être à nouveau rapide, alors ce serait tout à fait possible de faire les 24h du Mans, le Bol d’or, les 8h de Suzuka. On verra. Je pense que je peux encore donner au monde de la course, je vois beaucoup de choses. »

Un retour en Endurance ou ailleurs ? Encore une fois, Ben Spies se fait mystérieux et veut d’abord qu’on lui offre l’opportunité de retrouver le chemin d’un circuit : « Ce n’est pas quelque chose que j’essaie de mettre en place maintenant, je dis simplement qu’une fois que je serai de retour sur une moto de piste et que ma vitesse sera de retour, que je saurai ce que cela peut donner, c’est une bonne possibilité. » Des constructeurs sont intéressés. « Un a déjà montré un réel intérêt, mais ce ne serait pas avant l’année prochaine. On verra. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store