Boscoscuro : « Quartararo va continuer à progresser »



Ancien pilote reconverti en patron d’équipe, Luca Boscoscuro connaît bien Fabio Quartararo : il l’a eu sous son aile en 2018, quand le Français roulait en Moto2 chez Speed Up. C’est là qu’il a remporté son premier Grand Prix en Catalogne, avant de signer en MotoGP dans le Petronas Yamaha Sepang Racing Team.

Comme beaucoup, l’Italien a été surpris de voir son ancien pilote se battre pour la gagne en MotoGP, même s’il s’attendait quand même à le voir briller. « Quand Fabio est arrivé chez nous, nous avons immédiatement vu que son talent était très élevé, certifiait-t-il récemment à Gpone. L’an dernier il a fait quelques bonnes courses, il lui a seulement manqué la victoire, mais à plusieurs reprises il s’est battu avec un extra-terrestre du calibre de Marquez. Est-ce que je m’attendais à le voir exploser comme ça ? Peut-être pas, mais il avait commencé fort : deuxième ligne au Qatar, également rapide à Jerez. Pour être bon en MotoGP il faut du talent, et il a beaucoup de talent. »

Luca Boscoscuro prédit une campagne 2020 prometteuse pour Fabio Quartararo, si la saison peut avoir lieu. Il est au bon endroit pour ça. « Il va continuer à progresser. Il n’a pas changé de team, il aura les mêmes gars à ses côtés, qui savent comment le mettre à l’aise. Quand il est arrivé chez nous il avait du mal parce qu’il manquait de confiance et était sous ression, mais il a fait du bon boulot. Il aurait pu gagner deux courses, il en a perdu une par notre faute. »

Aujourd’hui patron d’équipe en Moto2, il a un conseil à donner aux jeunes loups désireux d’accéder à la catégorie reine : « Gagner dans la catégorie dans laquelle ils sont avant de penser à en partir. Comme Zarco, qui est resté là dans deux ans à gagner, avant d’arriver en MotoGP avec la bonne moto. Parce que là-bas, en MotoGP, personne n’est lent. »

C’est aussi ce qu’il dit à ses pilotes actuels, qu’il voit « à un niveau excellent ». Le premier, Jorge Navarro, veut être champion du monde Moto2 en 2020 pour aller en MotoGP en 2021. « Navarro doit devenir confiant et à l’aise. Ses huit podiums et quatre poles parlent pour lui, et l’an dernier il était toujours dans le groupe des meilleurs, à la bagarre pour la victoire. »

« Puis il y a Diggi, poursuit-il au sujet de Fabio di Giannantonio, meilleur rookie en 2019. Je l’encourage à gagner des courses et croire en ce qu’il a, parce que quand tu gagnes une course, tout change. Prenez Fabio Quartararo : il a dépassé mes attentes. Quand il a décidé d’aller en MotoGP, je pensais que c’était trop tôt, mais je pense toujous que s’il avait gagné le titre en Moto2 cela aurait été mieux pour sa carrière. C’est pourquoi mon conseil pour Fabio di Giannantonio est de gagner. »

Jarvis : « Avec Quartararo, nous avons le meilleur des jeunes pilotes »

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de