Bradl espère toujours revenir en MotoGP



Stefan Bradl sera-t-il à nouveau pilote titulaire sur l’ensemble d’un championnat du monde ? L’Allemand aimerait, et rêve toujours de MotoGP. Même si…

Champion du monde Moto2 en 2011, Stefan Bradl a ensuite passé 5 saisons en MotoGP (1 podium obtenu), avant de glisser en catégorie Superbike en 2017. Il était alors pilote Red Bull Honda, mais les choses se sont mal passées (meilleur résultat : 6e d’une manche à Assen). Pour autant, son parcours au HRC ne s’est pas arrêté là.

Pour 2018, Stefan Bradl est devenu l’essayeur Honda pour le développement de la RC213V. Cela lui a permis de participer à de nombreux tests et faire quelques piges en Grands Prix. Sur les six effectuées, il est parvenu à marquer 16 points. Lors de sa dernière en date, à Jerez (Espagne), il est parvenu à se classer 10e à 3 secondes de la paire LCR, Cal Crutchlow et Takaaki Nakagami.

Mais l’Allemand a du mal à se satisfaire de ces quelques apparitions. Il estime « avoir les compétences dont on a besoin en MotoGP, car je comprends bien la Honda et je sais comment elle fonctionne. Je vois quels problèmes Lorenzo a, j’essaye de l’aider. Je l’ai rencontré au HRC après le test de Suzuka, au Japon, et nous avons eu de bonnes discussions ».

Pour son plan de carrière, il ne se ferme aucune porte. Mais quels espoirs entretenir ? « Je ne le sais pas, confesse-t-il sur Speedweek. Le HRC voit bien que notre coopération fonctionne de manière optimale. J’espère une place en MotoGP, mais pour être honnête, j’aimerais avoir une Honda parce que je sais qu’avec, je serai compétitif. Si je devais changer à nouveau de moto, je devrais recommencer à m’adapter, et personne ne me donnera ce temps. »

Le Superbike, une possibilité

Le temps est encore donné à Stefan Bradl, car il n’a pas encore 30 ans – il les fêtera le 29 novembre prochain. En revanche, il lui sera difficile de décrocher un guidon car les places en MotoGP sont réduites. Le marché des transferts est (presque) fermé pour 2020, et les équipes regardent déjà vers les jeunes loups de la Moto2 pour le futur (Alex Marquez, Jorge Navarro, Lorenzo Baldassarri…).

Et pourquoi pas un retour en SBK, où Honda compte mettre les gros moyens pour revenir au top ? « Jusqu’à présent, je ne sais rien des projets de Honda en Superbike. Honda voit qu’il y a un train à rattraper en WSBK, car les pneus Pirelli ne ressemblent pas aux Bridgestone du championnat de Japon et des 8h de Suzuka. Maintenant, la question est de savoir ce qu’il va se passer au HRC et ce qui sera amélioré. Un nouvelle moto ? Aucune idée. »

Bradl livre les secrets de Honda

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
lu lu

il devrait être accompagner

[…] Faire plus de courses ? Il y a quelques semaines, Stefan Bradl expliquait justement vouloir revenir en MotoGP, disant qu’il avait « les compétences » pour la catégorie reine. Sans écarter la possibilité de retourner en championnat du monde Superbike, les places en MotoGP étant réduites. Lire les détails ici. […]

Articles recommandés

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store