Bradl répond à Crutchlow : « Il parle trop »



Stefan Bradl n’a pas apprécié que Cal Crutchlow dise qu’il n’est pas assez rapide pour avoir un contrat à temps plein en MotoGP, et le lui a fait savoir.

Ces derniers jours, Cal Crutchlow a envoyé quelques piques à son coéquipier Takaaki Nakagami. Le Japonais n’a pas encore signé son contrat pour 2020, car il demande à Honda de lui fournir le même matériel qu’aux autres pilotes. « Il ne le mérite pas », a dit le pilote LCR, le prévenant qu’il fallait faire attention à ne pas trop en demander au HRC (lire ici).

Cette attaque, plus quelques autres petites déclarations, a obligé Alberto Puig à faire redescendre la pression : « Nous savons que Crutchlow est une personne qui parle franchement, mais la relation entre eux n’a jamais été aussi mauvaise qu’on le dit. Il ne faut pas sortir ces propos hors de leur contexte », argue-t-il.

Ce petit incident à peine éteint, un autre est arrivé lorsque Cal Crutchlow, interrogé, a expliqué que si Stefan Bradl était un bon pilote d’essais, il n’était pas assez rapide pour avoir un contrat à temps plein en MotoGP. Une allusion à la situation actuelle de l’Allemand, qui remplace Jorge Lorenzo (forfait) et pourrait avoir à le faire pour encore quelques Grands Prix s’il ne revient pas.

« Il parle trop, a répondu Stefan Bradl. Je pense que ce n’est pas productif pour lui. Je ne me soucie pas vraiment de ses propos. Je travaille principalement avec Marc Marquez. » Cette année, l’Allemand a participé aux courses de Jerez (10e), Sachsenring (10e) et Brno (15e). Il sera à celle de Spielberg ce week-end.

Crutchlow avertit Nakagami : ne joue pas trop avec Honda

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de